Saignements du nez: premiers soins

Saigner du nez n’est certes pas très agréable mais c’est rarement grave. Il est important de pencher la tête en avant et non en arrière.

La plupart des gens ont saigné du nez au moins une fois dans leur vie. Se moucher trop fortement, éternuer bruyamment ou se curer le nez en sont souvent les causes. Mais les saignements peuvent aussi être provoqués par un coup sur le nez ou un corps étranger dans l’appendice nasal. En outre, des muqueuses sèches, par exemple après un refroidissement ou en hiver à cause du chauffage, augmentent la sensibilité.

Pencher la tête en avant

Quand le nez saigne, il faudrait «s’asseoir et pencher la tête en avant. Mieux vaut aussi éviter d’avaler le sang car cela pourrait provoquer des nausées et des vomissements», conseille le droguiste dipl. féd. Andrea Ullius. «Si vous avez de l’ouate hémostatique, vous pouvez en outre en mettre dans les narines pour stopper les saignements.» N’hésitez pas à demander conseil à votre droguiste. Enfin, pressez les ailes du nez pendant 10 à 20 minutes entre l’index et le pouce. Vous pouvez également mettre une compresse froide sur la nuque, par exemple un linge humide. Cela rétrécit les petits vaisseaux sanguins dans le nez ce qui enraye les saignements.

Sondage

Comment vous protégez-vous contre les refroidissements?

Veuillez patienter...

Vous devriez consulter un médecin si:

  • Vous saignez encore du nez après 15 à 20 minutes.

  • Les pertes sanguines s’élèvent à plus d’un demi-litre.

  • Les saignements se produisent dans les deux narines.

  • Vous saignez du nez plusieurs fois par jour pendant plusieurs jours de suite.

  • Vous avez des saignements de nez après un accident.

  • Vous prenez des médicaments anticoagulants.

Prévention et traitement

«Vous pouvez utiliser une pommade nasale pour humidifier vos muqueuses et prévenir ainsi les saignements», conseille le droguiste. Et si le nez continue de saigner, vous pouvez «utiliser un spray au sel de mer ou une douche nasale pour le nettoyer. Cela élimine en outre les croûtes». Vous pouvez rincer votre nez à l’eau de mer deux à trois fois par jour, les douches nasales quotidiennes avec des rinçages salés renforçant les muqueuses nasales.

Veillez en outre à ce que votre appartement soit bien aéré. Aérez plusieurs fois par jour mais brièvement. C’est particulièrement nécessaire en hiver. Les humidificateurs peuvent aussi être utiles contre la sécheresse de l’air ambiant. Et n’oubliez pas de boire suffisamment: 1,5 à 2 litres d’eau minérale ou de tisane non sucrée par jour.

Photo: © pixabay.com
Auteure et rédaction: Bettina Epper
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources
  • HNO Center Lucerne

  • Hôpital cantonal d’Olten

  • Swissmom