Plongez dans le bien-être

Fatigué, irrité et pas de vacances en vue? Alors évadez-vous quelques instants chez vous, en plongeant dans votre baignoire. Mais veillez à ne pas être dérangé.

L'eau chaude aide à se détendre physiquement et psychiquement. Le bain relève d'une très ancienne tradition: bains de vapeur romains, bains thermaux et hammams orientaux sont les témoins et des exemples d'une culture du bain millénaire.

Les préliminaires

  • Expliquez à votre conjoint qu'il est responsable des enfants pendant une heure et que vous n'êtes là pour personne.

  • Préparez un verre d'eau ou une tasse de thé que vous pourrez boire pendant le bain.

  • Posez votre serviette de bain ou votre peignoir sur le radiateur afin qu'il soit bien chaud en sortant du bain.

Le bain et ses effets

Le bain a des effets particuliers sur l’organisme. La respiration devient plus régulière et plus profonde. La pression diminue et les capillaires se dilatent. Le rythme du cœur s’accélère et le corps reçoit plus d’oxygène. Les muscles se détendent. Sous l’effet de l’eau chaude, les pores de la peau s’ouvrent et sont plus réceptifs.

Température et durée

La température idéale de l'eau se situe entre 32 et 37 degrés. Si vous souffrez d'hypotension ou que vous avez quelque chose à faire après le bain, la température ne doit pas être trop élevée et il faut se doucher en alternant eau chaude et eau froide au sortir de l'eau. On peut rester dans le bain aussi longtemps qu'on le souhaite mais la durée recommandée est généralement de 10 à 20 minutes.

La température de l'eau du bain des bébés et des petits enfants doit être de 37° (température corporelle) et le bain doit durer de trois à dix minutes au maximum. Il n'est pas nécessaire d'ajouter quelque chose au bain pour les petits. Mais si on souhaite tout de même mettre un produit dans l'eau, il faut se montrer prudent avec les enfants - en particulier pour les huiles essentielles. Si elles sont trop fortement dosées, cela risque de provoquer des irritations de la peau ou des voies respiratoires.

Auteure: Nadja Mühlemann
Rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Source
  • «Tribune du droguiste»