Functional Food – pour la santé?

Manger pour se soigner ou garder la forme. On appelle Functional Food des aliments qui peuvent avoir des effets bénéfiques sur la santé.

Les précurseurs de cette tendance sont les aliments qui contiennent une «portion de santé», comme une teneur plus élevée en acides gras oméga 3 (DHA). On peut citer les margarines qui font baisser le cholestérol, les boissons probiotiques ou les jus enrichis en vitamines. Dans le meilleur des cas, les aliments fonctionnels peuvent constituer un complément judicieux à une alimentation équilibrée. Mais en aucun cas, ils ne sauraient compenser de mauvaises habitudes alimentaires.

Les aliments fonctionnels ne sont pas la panacée car chercheurs et fabricants constatent que l’utilisation industrielle des bactéries et des substances végétales bénéfiques à la santé s’avère chère et compliquée. Si le succès attendu ne s’est pas encore manifesté, c’est d’une part à cause du prix élevé de ces produits, et d’autre part à cause de l’accent mis sur leur lien avec des maladies lors de leur commercialisation. La prochaine génération d’aliments fonctionnels ciblera plus précisément les besoins spécifiques de certains groupes, comme les sportifs, les personnes âgées et les enfants. Les produits semblent mieux tenir leurs promesses pour les personnes en bonne santé souffrant de problèmes comme des troubles digestifs, un surpoids ou de problèmes cutanés, écrit l'Association autrichienne de biologie.

Les probiotiques pour la digestion

Les produits laitiers et les yaourts probiotiques figurent parmi les aliments fonctionnels les plus connus. Les aliments probiotiques contiennent des micro-organismes vivants – en général des bactéries d’acide lactique. Une consommation régulière permettrait aux bactéries de s’implanter dans la flore intestinale et d’améliorer son fonctionnement. Les aliments probiotiques stimuleraient donc la digestion et aideraient à l’assimilation de certains nutriments. Ils participeraient également à la formation de vitamines qui renforcent les défenses immunitaires de la paroi intestinale.

Les acides gras pour le coeur

On prête aux acides gras oméga 3 des effets bénéfiques sur le système cardiovasculaire et le taux de cholestérol. Le corps ne peut pas produire ces acides gras insaturés, ils doivent donc être fournis par l’alimentation. On distingue deux groupes d’acides gras essentiels: les acides gras oméga 6 (huile de tournesol, de germe de blé, de maïs) et les acides gras oméga 3 (huile de lin, de soja et de noix, ainsi que saumon, maquereau et thon). L’alimentation doit fournir un rapport équilibré de ces deux types d’acides gras. Le meilleur rapport pour la santé est 1/5. En effet, un apport excessif d’oméga 6 nuit aux oméga 3 et réduit à néant les effets bénéfiques des acides gras.

Les substances végétales secondaires

Les substances végétales secondaires désignent un groupe de 5000 à 10 000 substances végétales différentes. Dans les plantes, elles assurent des fonctions très diverses, par exemple la protection contre les nuisibles et les maladies, la régulation de la croissance et peuvent même servir de support à la couleur, au parfum ou au goût. Contrairement aux vitamines et aux sels minéraux, les substances végétales secondaires ne sont pas des nutriments essentiels. Néanmoins, elles présentent de nombreuses propriétés protectrices pour l’organisme. Dans les pays anglo-saxons, on les appelle d’ailleurs «phytoprotectants», terme qui associe le mot grec «phyto» (plante) au verbe anglais «protect» (protéger). A titre d’exemple, les substances végétales secondaires auraient des vertus antioxydantes et anti-inflammatoires. Elles réguleraient aussi la pression, abaisseraient le taux de cholestérol et stimuleraient la digestion. On trouve des substances végétales secondaires dans pratiquement tous les fruits et légumes.

Les vitamines C et E et la provitamine A

Ces vitamines sont de puissants antioxydants. Autrement dit, elles peuvent neutraliser les radicaux libres, assurant ainsi une protection contre les dommages cellulaires, les maladies cardiovasculaires et les refroidissements.

Sondage

Qu'est-ce que la Functional Food?

Veuillez patienter...
Auteure: Nadja Mühlemann
Rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann