Toux: halte aux antibiotiques

Une toux liée à un refroidissement peut durer jusqu'à 18 jours. Ne vous précipitez pas sur les antibiotiques car ils n'aident pas vraiment – ils peuvent même être dangereux.

Beaucoup de gens estiment qu'une toux liée à un refroidissement ou à une grippe ne doit pas durer plus d'une semaine. Loin de là. Il faut en moyenne 18 jours jusqu'à ce qu'une toux disparaisse complètement. C'est ce qu'ont découvert des chercheurs de l'Université de Géorgie, aux Etats-Unis. Mais si une toux est tenace et persiste plus d'une semaine, les personnes concernées craignent qu’une maladie plus grave se cache derrière. Et elles se précipitent chez leur médecin. C’est probablement la principale raison pour laquelle on prescrit facilement des antibiotiques en cas de toux, estiment des chercheurs de l’Université de Géorgie. Mais la prise d’antibiotiques est totalement inutile dans ce cas-là. En règle générale, une toux est provoquée par des virus alors que les antibiotiques sont efficaces contre les bactéries. En outre, trop prescrire d’antibiotiques augmente la résistance aux molécules qu’ils contiennent.

19 études évaluées

Les médecins chercheurs ont comparé 19 études qui traitaient des toux liées aux refroidissements. Seules les données de patients dont la toux aiguë n’avait pas été traitée et qui ne souffraient pas de maladie chronique ont été prises en considération. Les patients en question ont mis entre 15,3 et 28,6 jours pour guérir. La durée moyenne se montait à 17,8 jours. Les patients récupéraient plus rapidement s’ils avaient une toux grasse (toux avec expectoration), les symptômes durant en moyenne 13,9 jours. Comme les gens sous-estiment souvent la durée de la toux, les auteurs de l’étude recommandent d’expliquer aux patients la durée normale, pour éviter la prise inutile d‘antibiotiques. Pour soulager la toux, mieux vaut plutôt faire preuve de patience et recourir à d'autres remèdes.

Quand faut-il consulter son médecin?

Attention: si la toux est accompagnée de forte fièvre, de détresse respiratoire ou d’expectoration sanguine, il faut immédiatement consulter un médecin.

Auteure: Katharina Rederer
Traduction et rédaction: Marie-Noëlle Hofmann