Des lèvres séduisantes

Des lèvres sèches et gercées ne sont pas vraiment sexy. Comment la peau des lèvres, très fine, ne peut pas s’autoprotéger, il faut agir de l’extérieur.

Les lèvres peuvent difficilement se protéger sans aide extérieure car elles ne sécrètent pas de sébum, ont une couche cornée très fine (env. 0,05 mm) et un taux de mélanine très bas. Or la peau délicate des lèvres est soumise aux variations climatiques, au rayonnement solaire et à l’air sec des pièces surchauffées. Le fait d’humidifier fréquemment ses lèvres avec de la salive favorise en outre l’apparition de petites gerçures, en particulier aux commissures. Ces petites crevasses offrent un environnement idéal à la prolifération des microbes, qui provoquent des infections. Il suffit parfois de boire dans un verre mal lavé pour qu’une lésion cutanée infectieuse se développe sur les lèvres ou à la commissure labiale (perlèche).

Aux petits soins

Un produit de soins approprié (gras) permet d’éviter le dessèchement des lèvres et les problèmes qui y sont liés. Les baumes et les sticks traitants hydratent les lèvres et une couche de vaseline peut faire des miracles. Le soin devrait être appliqué le soir car les principes actifs peuvent mieux agir puisqu’on humecte moins les lèvres pendant le sommeil.

Il est conseillé de procéder une fois par semaine à un gommage doux. Ce soin favorise l’élimination naturelle des cellules mortes sans blesser la peau sensible des lèvres. Pour économiser, on peut parfaitement fabriquer un peeling maison: mélanger simplement une cuillère à soupe d’huile avec une cuillère à soupe de sel de mer, appliquer et masser doucement.

Des lèvres sexy pour sortir

Beaucoup de femmes se contentent d’un rouge à lèvres coloré pour soigner leurs lèvres. Aujourd’hui, les produits de maquillage ne sont plus uniquement décoratifs. Grâce aux progrès technologiques, ils contiennent désormais aussi des substances hydratantes, traitantes et protectrices et présentent presque tous un indice de protection solaire. Les rouges à lèvres ont donc aussi bien une fonction de soin qu’un rôle esthétique par le choix de leur nuance.

Photo: © ASD
Auteure et rédaction: Nadja Mühlemann
Traduction: Claudia Spätig
Source
  • «Tribune du droguiste»