Prendre sa tension

Choisir un tensiomètre

Si l’on souhaite contrôler régulièrement sa pression, on peut le faire avec son propre appareil de mesure – tranquillement à la maison sans pression. Expiications sur le tensiomètre.

Un quart des adultes souffrent d’hypertension artérielle en Suisse. Et beaucoup l’ignorent car il n’y a souvent pas de symptômes. Mais une hypertension chronique non traitée peut être dangereuse. Elle peut provoquer, dans les cas les plus graves, un infarctus ou un accident vasculaire cérébral.

Vous trouverez davantage d’informations sur l’hypertension et l’hypotension en cliquant ici.

Contrôler sa tension soi-même

Tous les spécialistes de la santé conseillent de faire vérifier sa tension chaque année, par exemple chez son médecin ou en droguerie. Il vaut la peine d’acheter un tensiomètre si l’on doit contrôler sa tension plus régulièrement, voire tous les jours. Le droguiste Markus Kaufmann: «Cela optimise le processus thérapeutique.» Les personnes concernées peuvent ainsi noter leurs valeurs pendant un certain temps et en discuter plus tard avec leur médecin. «On a souvent des valeurs plus basses quand on mesure sa pression tranquillement chez soi. Nombreux sont ceux qui sont stressés par la présence d’un médecin ce qui augmente la pression», explique Markus Kaufmann. Si les résultats des mesures sont plus bas, vous pourrez peut-être aussi prendre moins de médicaments antihypertenseurs.

Acheter un tensiomètre

On trouve différents tensiomètres sur le marché. Ils se fixent sur le haut du bras ou au poignet. Avec la méthode conventionnelle comprenant un brassard, un manomètre et un stéthoscope, vous entendez le pouls. La plupart des appareils à utiliser chez soi sont cependant électroniques. «Leurs mesures sont très précises», assure Markus Kaufmann. «Lors du choix d’un appareil, il est essentiel que le brassard soit adapté. Les bons appareils sont positionnables et réglables de manière idéale.» N’hésitez pas à essayer différents appareils et à demander conseil dans votre droguerie.

Prendre sa tension tous les matins

La prochaine étape est de prendre la tension. «Pour cela, il faut être complètement détendu», conseille Markus Kaufmann. Les surcharges physiques ou psychiques augmentent immédiatement la pression sanguine. «Et il faudrait toujours prendre la pression dans les mêmes conditions, par exemple tous les matins. Les données sont ainsi mieux comparables les unes par rapport aux autres.» Le matin est le moment idéal pour prendre la pression. C’est au lever qu’elle est le plus élevée car le corps doit tourner à plein régime. Ensuite, elle varie avant de redescendre le soir.

Prendre sa tension – pas à pas:

1. S’asseoir.

2. Placer le brassard sur le haut du bras dénudé (1-2 centimètres au-dessus du pli du coude) ou sur le poignet.

3. Poser le bras détendu et légèrement fléchi sur la table ou sur le dossier de la chaise. Les nouveaux appareils ne doivent plus être le plus près possible du cœur.

4. Se détendre.

5. Commencer la mesure.

6. Ne pas bouger, parler ou toucher l’appareil.

7. Noter les valeurs de pression.

8. Si le résultat semble bizarre, prendre la pression également à l’autre bras.

9. Noter les valeurs.

Si vous avez besoin de soutien pour la première mesure, vous pouvez éventuellement le faire avec votre médecin ou dans une droguerie.

Analyser les valeurs de la pression

Le tensiomètre donne deux chiffres lors de la mesure – par exemple 120/80 mmHg. Le premier, le chiffre le plus élevé, est la valeur supérieure ou systolique. Elle correspond au moment où le cœur se contracte et où la pression dans les vaisseaux est la plus haute. La seconde, le chiffre le plus bas, est la valeur inférieure ou diastolique. Elle correspond au moment où le cœur se relâche et où la pression dans l’aorte, l’artère principale du corps, est la plus basse. L’abréviation «mmHg» signifie millimètres de mercure et est l’unité de mesure de la pression sanguine.

La tension varie toujours un peu. Selon la Fondation suisse de cardiologie, c’est tout à fait normal. On parle d’hypertension quand les valeurs dépassent régulièrement 140/90 mmHg – ou si une seule de ces valeurs mmHg dépasse régulièrement sa limite. La prudence est aussi de rigueur si les valeurs augmentent fortement de manière subite. Dans ce cas, il faudrait discuter avec son médecin.

Valeurs de pression

Tension artérielle basse: inférieure à 100 / inférieure à 60 mmHg

Tension artérielle optimale: <120 / <80 mmHg

Tension artérielle normale: 120–129 / 80–84 mmHg

Tension artérielle normale élevée: 130–139 / 85–89 mmHg

Hypertension légère: 140–159 / 90–99 mmHg

Hypertension modérée: 160–179 / 100–109 mmHg

Hypertension sévère: dès 180 /dès 110 mmHg

mmHg signifie millimètres de mercure et est l’unité de mesure de la tension artérielle. Ces valeurs valent pour les personnes de 18 ans et plus.

Médicaments – oui ou non?

On trouve en droguerie des remèdes naturels qui aident à faire baisser la pression pour les personnes dont les valeurs se situent dans la zone limite (dès 140/90 mmHg). N’hésitez pas à demander conseil. La pertinence d’un traitement avec des médicaments hypotenseurs et le moment à partir duquel il faut les prendre dépendent non seulement des valeurs mais aussi de facteurs de risques comme l’âge, les maladies, la fumée ou un éventuel surpoids. Il appartient au médecin d’évaluer la situation.

Auteure: Vanessa Naef
Traduction et rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Contrôle scientifique: Dr phil. nat. Anita Finger Weber
Sources