Pourra-t-on bientôt guérir les allergies?

Des chercheurs de l’Institut d’immunologie de l’Université de Berne ont découvert comment combattre les réactions allergiques. La solution: une molécule de synthèse qui inhibe les déclencheurs des allergies.

Les mécanismes de base des réactions allergiques ont déjà fait l’objet de nombreuses études approfondies. Mais jusqu’à présent, les recherches n’ont débouché que sur des possibilités très limitées de traitement à long terme. Une équipe de chercheurs bernois vient de franchir une étape importante. Les scientifiques ont trouvé un moyen d’interrompre cette réaction immunitaire.

Voilà comment: le système immunitaire des personnes allergiques produit des anticorps, appelés immunoglobulines E (IgE), contre des protéines allergènes. Ces protéines se trouvent notamment dans les pollens, les cacahouètes ou les acariens de la poussière domestique. Ces IgE se fixent à des récepteurs spécifiques situés sur des lymphocytes (cellules du système immunitaire). Lorsque ces IgE rencontrent un allergène (par exemple des pollens), ils provoquent la libération d’une substance (l’histamine) qui provoque à son tour et après très peu de temps les symptômes d'une allergie. Le nez coule, les yeux piquent, la respiration devient difficile et, dans le pire des cas, un choc anaphylactique peut survenir dont les conséquences peuvent être fatales.

Une solution semble maintenant avoir été trouvée. Des chercheurs de l’Université de Berne ont utilisés des molécules de liaison appelées «DARPins» (designed ankyrin repeat proteins) développées par des collègues de l’Université de Zurich pour mettre au point une molécule de liaison spécifique contre les IgE.

Une nouvelle molécule qui agit de deux manières

Cette «DARPin» empêche d’abord les IgE de se fixer à leurs récepteurs. En plus, elle provoque le détachement des IgE déjà fixés à un récepteur, explique le Dr Alexander Eggel de l’Institut d’immunologie de l’Université de Berne.

Les résultats de cette étude sont importants et ouvrent la voie au développement de nouveaux médicaments contre les allergies. Le nombre des personnes allergiques ne cesse d’augmenter dans le monde. Rien qu’aux Etats-Unis, plus de 50 millions de personnes en sont victimes.

Photo: © pixabay.com
Auteure et rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Claudia Spätig