L'eau potable est précieuse

L'eau coule du robinet depuis longtemps en Suisse et cela semble naturel. Mais elle mérite d’être appréciée à sa juste valeur car son traitement nécessite un gros travail.

Peu importe que ce soit pour se doucher, pour nettoyer ou pour boire. Un simple geste et l'eau sort en suffisance du robinet. La consommation d'eau potable des ménages suisses diminue depuis quelques décennies. Ainsi, en 2015, ce sont 142 litres par personne et par jour qui ont été utilisés. C'est 20 litres de moins que 20 ans auparavant.

Sources d'approvisionnement

On consomme environ un milliard de mètres cubes d'eau potable chaque année en Suisse. Même si cette quantité correspond approximativement au contenu du Lac de Bienne, cela ne représente qu’à peu près 2 % des précipitations annuelles. L'or bleu traité par les quelque 3000 fournisseurs d'eau de Suisse provient de trois origines naturelles différentes.

Eau de source

Les besoins en eau potable sont couverts à 40 % par l'eau de source, avant tout dans les régions des Préalpes et des Alpes et dans le Jura. Le principe du captage de l’eau de source est simple: la pluie tombe sur le sol, qui absorbe l'eau comme une éponge. Cette eau s'infiltre souvent sur plusieurs mètres de profondeur, à travers différentes couches d'humus, de caillasse et de sable qui la nettoient avant de couler dans un bassin. Là, l’eau de source est à nouveau nettoyée et amenée dans des réservoirs.

Eaux souterraines ou aquifères

La croûte terrestre abrite des cavités qui se remplissent d’eau souterraine naturelle. D’importantes couches de gravier et de caillasse se sont déposées il y a des milliers d’années, avant tout sur le Plateau suisse. L’espace interstitiel de ce matériel forme un important volume de stockage qui est rempli d’environ 56 milliards de mètres cubes d‘eau. Quelque 40 % des besoins en eau de la Suisse sont couverts grâce à ces eaux souterraines. Contrairement à l’eau de source, l’eau souterraine doit être pompée. Si le débit de pompage est supérieur au débit naturel de l'aquifère, le niveau de la nappe phréatique s'abaisse, ce qui modifie la végétation de surface.

Eaux de lacs et de rivières

Les eaux souterraines et de source ne suffisent pas à couvrir les besoins en eau de la Suisse. Quelque 20 % de la consommation d’eau potable en Suisse provient des eaux des lacs et des rivières. Une trentaine d’usines de traitement d’eaux du lac fournissent la quantité nécessaire d’eau potable.

La qualité de l’eau potable en Suisse est bonne, indique la Société suisse de l‘industrie du gaz et des eaux (SSIGE). Vous trouverez ici des informations sur la qualité et le traitement des eaux.

Sondage

Quelle eau préférez-vous boire?

Veuillez patienter...
Auteur et rédaction: Didier Buchmann
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources