L'humidité accélère la cicatrisation

On croit souvent à tort que les plaies doivent sécher à l'air. Pourtant, les civilisations anciennes savaient déjà que les plaies maintenues en milieu humide guérissent mieux.

Les premiers textes concernant le soin des plaies remontent à 4000 ans et nous viennent d'Egypte. Les savants de l'époque conseillaient de soigner les plaies infectées avec des serviettes imbibées d'huile ou de miel. Même Hippocrate (vers 360 av. J.-C.), célèbre médecin de l'Antiquité, recommandait à ses élèves de maintenir les plaies souillées dans un milieu humide, par exemple en les recouvrant de pansements imbibés de vin. Malheureusement, avec la chute de l'Empire romain, les connaissances médicales de l'Antiquité tombèrent dans l'oubli en Europe occidentale.

C'est alors qu'une autre théorie s'imposa: celle du «séchage à l'air». Et cette théorie concernant le soin des plaies a la vie dure. Le soin humide des plaies ne s'est toujours pas imposé partout. Selon l'Association allemande de technologie médicale (BVMed), les pansements dits hydro-actifs ne représentent guère qu'un petit tiers de tous les pansements utilisés.

«Comme une deuxième peau»

Pourtant, les avantages du soin humide des plaies sont évidents. Les pansements humides protègent la zone blessée «comme une deuxième peau», explique Bruno Stucki, droguiste à Bremgarten (BE). Ce qui est particulièrement important lorsque les blessures sont étendues, car le risque de pertes hydriques par évaporation est alors très élevé.

La principale fonction de la peau est en effet de prévenir les pertes hydriques et l'intrusion des corps étrangers et des germes. Lorsque la peau est blessée, elle ne peut plus assumer pleinement cette fonction de protection.

Plus d'adhérence

Les pansements hydro-actifs sont aussi souvent beaucoup plus agréables que les pansements conventionnels. Comme les plaies produisent des sécrétions, la gaze des pansements traditionnels peut facilement adhérer à la plaie. Chaque changement de pansement est alors douloureux pour le patient et perturbe le processus de cicatrisation.

Mais même si la croûte se forme normalement, elle peut être dérangeante. Notamment si la plaie est située sur une articulation: la croûte sèche se casse régulièrement ce qui retarde considérablement le processus de guérison. Enfin, les plaies sèches ont tendance à provoquer des démangeaisons, ce qui incite les gens à gratter la croûte.

Autre avantage du soin humide des plaies: les pansements humides protègent aussi bien les blessures que les pansements conventionnels, mais ils favorisent en plus le processus de guérison. Le liquide sécrété par la plaie contient en effet des enzymes, des hormones et des facteurs de croissance actifs qui stimulent la formation de nouvelles cellules.

En cas de brûlure: consulter un médecin

L'utilisation des pansements a évidemment des limites: en cas de brûlures importantes, même celles provoquées par un liquide brûlant, il faut impérativement consulter un médecin ou se rendre aux urgences. Les morsures nécessitent aussi un traitement médical, notamment en raison du risque de tétanos. Idem pour les blessures profondes ou les plaies béantes qui doivent être suturées.

Pour tous les autres types de blessures, les clients peuvent compter sur les services des drogueries. Elles disposent d'un vaste assortiment de pansements hydro-actifs, comme des pansements autocollants ou des compresses. L'essentiel est de toujours bien nettoyer et de désinfecter la plaie avant d'appliquer le pansement.

Sondage

Comment réagissez-vous si votre enfant rentre à la maison avec une écorchure saignante?

Veuillez patienter...
Photo: © Stephanie Hofschlaeger / pixelio.de
Auteur: Martin Leutenegger
Rédaction: Franziska Linder
Traduction: Claudia Spätig
Source
  • «Tribune du droguiste»