Eternuements

Dire «santé!» – ou pas?

En général, on dit «Santé!» quand quelqu’un éternue. Mais est-ce vraiment poli?

Pas de refroidissement sans rhume ni éternuements. Mais faut-il vraiment dire «Santé!» quand quelqu’un éternue? Katrin Künzle, titulaire d’une licence en bonnes manières et directrice de l’organisation Künzle: «En principe, il ne faudrait pas prêter attention à ce bruit du corps et donc ne pas souhaiter <santé>. Mais ce n’est pas faux de le dire. Les personnes âgées considèrent d’ailleurs souvent qu’il est impoli de l’omettre. La coutume de souhaiter <santé> à quelqu’un qui vient d’éternuer remonte à l’époque des épidémies de peste. On pensait alors que la maladie commençait par des éternuements et en souhaitant <santé>, on cherchait surtout à se protéger soi-même.»

Sondage

Comment vous protégez-vous contre les refroidissements?

Veuillez patienter...

Règles d’hygiène

«La personne qui éternue ne doit pas s’excuser», poursuit Katrin Künzle. Naturellement, il ne faut pas éternuer bruyamment. Il est important de se détourner, pour éviter tout contact entre les fluides corporels contaminés et une autre personne. Il ne faut en aucun cas éternuer en direction d’autrui.

Le mouchoir en papier est le meilleur ami des personnes enrhumées. Il faut cependant le jeter sitôt après utilisation. Si l’on n’a pas de mouchoir en papier sous la main, on peut éternuer dans la paume de la main gauche (jamais la droite) puis se laver soigneusement les mains dès que possible avec de l’eau et du savon. Si l’on préfère éternuer dans le creux du coude, il faudrait laver le vêtement le soir même. Cela peut être peu hygiénique et problématique pour les habits qui ne supportent pas les lavages fréquents.»

Auteure: Bettina Epper
Traduction: Claudia Spätig
Rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Contrôle scientifique: Dr phil. nat. Anita Finger Weber
Sources
  • Tribune du droguiste

  • Katrin Künzle, spécialiste des bonnes manières