Les lentilles qui ne dorment pas la nuit

Parmi les lentilles de contact, certaines sortent vraiment de l’ordinaire: les lentilles nocturnes. Ces verres soumettent les yeux pendant la nuit à des pressions qui permettent d’avoir une meilleure vision pendant la journée.

Les lentilles nocturnes doivent être portées au moins quatre heures par nuit. Pendant que la personne dort, ces lentilles exercent des pressions mécaniques et physiques pour remodeler la cornée. D’où une vision plus nette pendant la journée.

Voici comment ça fonctionne

Des appareils appelés kératographes mesurent très exactement la surface de la cornée et analysent 22 000 points à sa surface. «Avec ces données, nous pouvons calculer exactement la forme que devra avoir la lentille pour assurer une correction optimale de l’œil», explique Raymond E. Wälti, propriétaire du magasin spécialisé Optilens à Thoune (BE). Cette courbure spécifique est imprimée sur la face interne de la lentille un peu comme un négatif et remodèle ainsi la cornée pendant la nuit. Il est important qu’un film lacrymal humidifie l’espace entre la lentille et les yeux: «Il produit une sorte d’aspiration qui aplatit les cellules à la surface de la cornée.»

Les lentilles de contact de nuit se basent en principe sur une technique similaire à celle du laser. Lors d’une opération au laser, on remodèle le tissu sous l’effet du rayonnement. Avec les lentilles, on modèle la cornée par l’effet d’aspiration sous la lentille. Le porteur de lentilles nocturnes peut ainsi voir correctement pendant la journée.

Stabilisation de la myopie

La recherche a en outre découvert un autre avantage aux lentilles de contact nocturnes: Diverses études menées ces dernières années ont révélé que le port des lentilles nocturnes freine l’évolution de la myopie. Car ces lentilles corrigent harmonieusement la myopie sur toute la surface de la cornée. L’œil n’a donc plus besoin de croître en longueur ce qui stabilise la myopie.

En ce qui concerne les soins des lentilles nocturnes, il faut respecter les mêmes règles que pour les autres lentilles.

Photo: © photoAlto
Auteure et rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann