Douze minéraux pour l’équilibre

La méthode du Dr Schüssler développée il y a 150 ans est un bon complément pour traiter les maladies avec des sels minéraux. Toujours plus populaire, elle se base sur douze éléments précieux pour notre santé.

Le médecin allemand Wilhelm Heinrich Schüssler considérait les maladies comme l’expression d’une carence en sels minéraux. Il y a bientôt 150 ans, il a développé une méthode qui permettait d’équilibrer les manques grâce à douze sels minéraux seulement. Cette thérapie est aujourd’hui plus populaire que jamais et sert de traitement dit de substitution. Aux yeux du Dr Schüssler, il ne s’agissait toutefois pas seulement de combler une carence dans l’organisme. Le praticien était persuadé que tous les processus vitaux et les modifications des organes et des tissus (donc les maladies) étaient liés à l’activité des cellules. Ainsi, l’administration de sels de Schüssler pouvait provoquer des stimulations et transmettre des informations pour que les cellules assimilent de nouveau les sels minéraux issus de l’alimentation.

Fabrication et action des sels de Schüssler

Le docteur Schüssler savait que seules les petites quantités associées à une bonne répartition (des concentrations similaires à celles du sang et des tissus humains) seraient à même d’exercer une stimulation ciblée et de soutenir le processus de guérison du corps. Pour y parvenir, il a combiné les substances de base avec du lactose, avant de les diluer selon les règles homéopathiques et de les transformer en comprimés.

Petits, mais efficaces

De nos jours, les sels de Schüssler sont fabriqués de la même manière. Les principes actifs atteignent la taille d’une molécule* dont les ions** passent à travers la membrane des cellules. Les troubles typiques des cellules malades disparaissent grâce aux molécules des sels minéraux, ce qui élimine par la même occasion le blocage au niveau des échanges entre la cellule et les tissus environnants.

*Une molécule (du latin moles = masse) est la plus petite unité de matière d’une substance; elle se compose de plusieurs atomes; le chlorure de sodium (sel de cuisine) est constitué de sodium et de chlore.

**Les ions sont des atomes électriquement chargés (négatifs ou positifs). Pour reprendre l’exemple du sel de cuisine, le sodium est chargé positivement, alors que le chlore est chargé négativement. C’est sous cette forme d’ions que les sels sont assimilés par la cellule.

Auteure et rédaction : Antoinette Prince
Source
  • «Tribune du droguiste»