Les pieds réalisent d’énormes performances

Ils marchent, courent, sautent, trottinent et gambadent. Les pieds sont un chef d’œuvre de la nature. Durant la vie, ils nous portent sur une distance pouvant atteindre 4 fois le tour de la Terre.

Le pied se compose de 26 os, 32 articulations, 31 groupes musculaires et 107 tendons et ligaments. Nos deux pieds portent tout le poids de notre corps quand nous nous tenons droit, c’est pour cette raison que leurs os sont particulièrement compacts. Ils rassemblent environ un quart de tous les os du corps humain et la plante du pied abrite plus de 7000 terminaisons nerveuses.

Un système sophistiqué

Nos pieds sont parfaitement conçus pour porter de grosses charges. Ils se composent d’une voûte plantaire longitudinale (qui s’étend de la base du gros orteil au talon) et d’une voûte plantaire transversale (métatarses postérieurs). Grâce à ce système, le pied ne repose jamais sur toute sa surface et le poids du corps est idéalement réparti lorsqu’on marche. La plante du pied comporte en outre un coussinet graisseux qui amortit le poids du corps à chaque pas.

Le pied se compose de trois zones:

Le tarse se situe entre le mollet et le métatarse. Les sept os du tarse forment la carcasse de la voûte plantaire et servent entre autres de points d’accroche pour les tendons et les ligaments. Le tendon d’Achille est fixé sur le calcanéum, le plus grand os du tarse. L’astragale forme avec le tibia et le péroné la partie supérieure de l’articulation de la cheville. L’astragale et le calcanéum constituent ensemble le bas de l’articulation de la cheville.

  • Le métatarse est la partie entre le tarse et les orteils. Les cinq os du métatarse forment dans leur terminaison postérieure des articulations serrées avec l’os cuboïde et les trois os cunéiformes du tarse. Dans leur terminaison antérieure, ils sont liés aux phalanges.

  • Les cinq orteils se composent de deux (pour le gros orteil) et trois phalanges osseuses. Ils ne sont pas aussi mobiles que les doigts. Les phalanges terminales et celles du milieu sont des articulations charnières qui ne peuvent être que fléchies et tendues. L’articulation principale avec le métatarse est une articulation sphérique présentant une faible mobilité.

L’importance des pieds n’est souvent perceptible que quand on commence à avoir des problèmes. Parmi les troubles les plus répandus, on peut citer l’hallux valgus (déformation du gros orteil), le pied étalé, le pied plat, le pied creux et le pied en faucille. Les maladies rhumatismales sont particulièrement douloureuses.

Auteure et rédaction: Bettina Epper
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources
  • Ligue suisse contre le rhumatisme

  • Der Brockhaus «Gesundheit - Krankheiten erkennen, verstehen und heilen» , Verlag F.A. Brockhaus, 2004