Des décibels à la pelle

L'oreille est un organe très sensible qui peut percevoir les plus infimes variations de pression sonore. Or le niveau de pression sonore correspond au volume des sons que nous entendons. Dès 100 dB, le niveau est trop élevé pour nos oreilles.

La pression que nous ressentons est constituée par la propagation d’une onde de choc. Lorsque la membrane d’un haut-parleur, par exemple, vibre fortement, elle produit des variations importantes et une forte pression sonore. Pour la pression sonore, on utilise une échelle de mesure logarithmique: le niveau de pression en décibels (dB). Le son audible le plus faible (seuil de l’audition) a un niveau sonore d’environ 0 dB, le tic-tac d’une montre correspond à env. 20 dB, le bruit d’une tondeuse à gazon à 60 dB et le seuil de la douleur se situe aux alentours de 125 dB. Une augmentation de 10 dB correspond au doublement du volume sonore.

Extrait de l'échelle de niveaux sonores de la suva.

Exemples de niveaux sonores

  • Seuil de l’audition: 0 à 10 dB

  • Bruits au bureau: 50 à 60 dB

  • Discothèque: 90 à 100 dB

  • Tronçonneuse à chaîne: 100 à 110 dB

  • Seuil de la douleur: 120 à 130 dB

  • Banc d’essai de réacteur: 130 à 140 dB

  • Fusil d’assaut: 160 à 170 dB

Une surcharge de l’oreille peut provoquer des dommages irréversibles.

Sondage

Vous protégez-vous les oreilles lors d'un concert?

Veuillez patienter...
Auteure et rédaction: Franziska Linder
Traduction: Claudia Spätig
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • suva.ch

  • «Musique et troubles de l’ouïe», Suva, 2008