Rhume des foins

Désensibiliser: la force des plantes

C’est en hiver que les personnes allergiques devraient se préparer à l’arrivée des pollens. La désensibilisation est le moyen le plus sûr pour se débarrasser à long terme du rhume des foins.

Il faut penser à l'apparition du rhume des foins en hiver déjà.

Il faut penser à l'apparition du rhume des foins en hiver déjà.

Bien que le rhume des foins soit un problème très répandu, la majorité des personnes concernées ne se rendent en droguerie qu’après l’apparition des premiers symptômes désagréables, comme les éternuements à répétition, les démangeaisons, les yeux rougis et irrités ou le nez qui coule. Dommage, car à ce stade de l’allergie, on ne peut plus guère que «limiter les dégâts». En revanche, les personnes qui se préparent dès l’hiver à l’apparition des pollens peuvent vraiment prévenir les symptômes désagréables du rhume des foins.

Neutraliser l’allergie à long terme

Le rhume des foins est une affection allergique, au cours de laquelle l'organisme réagit et se défend face à une substance en principe inoffensive. Dans le cas du rhume des foins, cette substance est la protéine des pollens. «Avec la désensibilisation, on tente d'amener le corps à tolérer à nouveau cette substance», explique Manfred Meier, droguiste ES à Küttigen (AG). Dans le meilleur des cas, les symptômes allergiques peuvent s'atténuer durablement, voire disparaître à jamais. La désensibilisation ne combat pas les symptômes mais s’attaque directement à l’origine du problème, en amenant le corps progressivement à accepter de nouveau les substances étrangères que sont les allergènes. Comment? La substance allergène est administrée d’abord à doses infimes. Les quantités deviennent de plus en plus importantes à mesure que le traitement avance. Au final, le corps s’habitue peu à peu au contact avec la substance et parvient à la supporter sans déclencher de réaction allergique.

Deux mois avant la floraison

Avant de procéder à une désensibilisation, il faut déterminer la période qui convient le mieux au traitement. «On la choisira de préférence deux mois avant le début de la floraison des fleurs ou graminées déclenchant l’allergie», explique Manfred Meier. Ainsi, les personnes allergiques au pollen d’aulne commenceront la désensibilisation début novembre déjà. A l’opposé, celles qui sont sensibles au pollen de châtaignier pourront attendre début avril pour entamer le traitement.

Homéopathie ou spagyrie?

En médecine complémentaire, tant les granules homéopathiques que les sprays spagyriques, en association avec les sels minéraux, ont fait leurs preuves dans la thérapie de désensibilisation. Ces deux méthodes consistent à fournir au corps toutes les informations essentielles sur le pollen allergisant. Les personnes qui décident d’entamer une désensibilisation doivent cependant être patientes. En moyenne, il faut en effet répéter l’opération cinq années d’affilée jusqu’à ce que le rhume des foins disparaisse pour de bon. «Mais chaque année, le corps réagit un peu moins violemment à l’exposition aux pollens. En conséquence, les symptômes allergiques s’atténuent aussi progressivement», explique Manfred Meier.

La droguerie la plus proche de chez vous.

DrogoSearch

Comment traitez-vous votre rhume des foins?

Ecoutez ici!

Deux minutes
pour votre santé

Rhume des foins