Thérapies par les plantes

Spagyrie

1. Définition

La spagyrie est une méthode de traitement holistique basée sur les principes fondamentaux de l’alchimie. A savoir: séparer (du grec «spao») et réunir (du grec «ageiro»). Elle permet de fabriquer des remèdes efficaces et de qualité.

2. Philosophie

L’alchimie part du principe que tout ce qui existe ainsi que tous les processus vivants sont l’expression d’une énergie vitale invisible et que toute matière se compose de trois principes: sel, soufre et mercure. Sel correspond au principe de la matière, soufre à celui de l’âme et mercure à celui de l’esprit, principe qui relie et communique constamment entre sel et souffre. Au niveau de la plante, sel correspond aux sels minéraux et oligo-éléments, soufre représente les huiles essentielles et donc l’âme individuelle de la plante. Enfin, mercure symbolise les substances porteuses, à savoir l’alcool ou l’esprit de la plante.

La fabrication d’une essence spagyrique se déroule en plusieurs étapes:

  • Le matériel de base est d’abord broyé puis amené à fermentation à l’aide de levures.

  • La masse odorante est alors distillée avec soin.

  • Les résidus de la plante sont ensuite chauffés et calcinés.

  • Les éléments calcinés sont finalement réunis au distillat, lors de ce qu’il est convenu d’appeler le «mariage spagyrique». Grâce à l’utilisation de la calcination, l’essence spagyrique contient des oligo-éléments et des sels minéraux, comme le magnésium, le potassium, le calcium, etc.

  • Selon les spagyristes, le processus de fabrication qui consiste à séparer puis réunir les différentes parties de la plante permet d’obtenir des médicaments nouveaux, dépourvus de tout élément inutile et plus efficaces. Parallèlement, ce processus permet aussi de prévenir tous les effets secondaires et tardifs indésirables.

Téléchargement

Le guide de la Fédération de la médecine complémentaire (Fedmedcom) est très utile pour choisir une thérapie.

Guide des médecines complémentaires (Fedmedcom) à télécharger (pdf)

3. Crédibilité du concept

La spagyrie est une très ancienne méthode thérapeutique. Parmi les spagyristes les plus connus du Moyen-Age, on peut citer le médecin Paracelse (1493–1541). Suivirent le médecin homéopathe Carl-Friedrich Zimbel (1801–1879), Theodor Krauss (1864–1924) et Alexander von Bernus (1880–1965). Les procédés de fabrication varièrent quelque peu au fil du temps. On part du principe que les remèdes spagyriques, en raison de leurs caractéristiques holistiques, favorisent l’autorégulation des systèmes de l’organisme et qu’ils agissent sur les troubles, aussi bien aigus que chroniques – tant sur le plan physique que sur le plan psycho-spirituel. En rétablissant l’équilibre naturel, la spagyrie permet de soulager et non pas seulement de refouler les problèmes. Et cela de manière sûre: «Contrairement à ce qu’il se passe avec les teintures-mères, la spagyrie ne peut pas forcer les systèmes de l’organisme», déclare Anton Löffel, droguiste soleurois. Une caractéristique qui explique, notamment, la grande popularité de la spagyrie.

4. Preuves d’efficacité

Les remèdes spagyriques ne sont ni toxiques ni nuisibles et contiennent très peu d’alcool. Ils figurent parmi les remèdes à base les plantes les plus efficaces et les mieux supportés. La pratique montre que leur efficacité est plus grande que celle des produits de la phytothérapie classique. Leur action est plus pointue, plus rapide et plus large que celle des médicaments habituels de la phytothérapie. Bien qu’il existe des complexes spagyriques, les experts mélangent généralement eux-mêmes les différentes substances, choisies en fonction des besoins individuels de chaque personne – après avoir pris connaissance de son état de santé. Ce procédé permet de traiter de nombreux troubles de manière ciblée.

Nous présentons plus de 70 thérapies.

Les plus lus

autres

Google Advertising