Eau

Qualité de l’eau potable en Suisse

On consomme en Suisse chaque année environ 1 milliard de mètres cubes d’eau potable. Une eau qui figure aussi en tête de liste des boissons les plus bues.

On utilise aujourd’hui encore des poissons lors la dernière phase de test dans les usines de traitement de l‘eau.

On utilise aujourd’hui encore des poissons lors la dernière phase de test dans les usines de traitement de l‘eau.

L’eau du robinet est la boisson à privilégier pour couvrir nos besoins hydriques quotidiens, selon la Société suisse de nutrition (SSE). Et effectivement, l’eau du robinet est très appréciée des Suisses avec environ 80 % de consommateurs réguliers ces dix dernières années. Comme l’eau potable doit satisfaire aux exigences de qualité actuelles, les fournisseurs d’eau sont obligés par la loi de garantir une qualité de l’eau potable irréprochable. Pour l’atteindre, elle doit être traitée selon sa provenance. Cela se fait aussi bien chimiquement par l’ajout de chlore ou d’ozone que physiquement par rayonnement ultraviolet ou par filtration stérile. Environ 40 % de l’eau potable peut même alimenter le réseau de distribution sans être traitée. Cela ressort de la dernière enquête de la Société suisse de l‘industrie du gaz et des eaux (SSIGE) datant de 2005.

En plus des contrôles effectués par les fournisseurs d’eau eux-mêmes, la qualité est aussi examinée de manière aléatoire par les inspecteurs cantonaux des eaux.

Différences de qualité

La Suisse est généralement qualifiée de château d’eau de l’Europe. Selon les informations de la SSIGE, l’eau potable et ses infrastructures sont si bonnes que l’eau peut être bue partout directement du robinet. Mais il est toutefois très difficile de procéder à une comparaison détaillée de la qualité. Elle varie considérablement d’une commune à l’autre. Elle dépend de différents facteurs comme la provenance de l’eau, l’environnement géologique, les quantités de précipitations, etc.

La dureté de l’eau

Dans la nature, l’eau chemine à travers les rochers, la pierraille et le sous-sol. Durant son voyage, elle dissout plus ou moins de minéraux qui se retrouvent aussi dans les différentes eaux minérales. Un de ces minéraux est le carbonate de calcium plus connu sous le nom de calcaire. Plus l’eau a une teneur élevée en calcaire, plus elle est dure. Cette dureté ne nuit pas à la qualité de l’eau. Au contraire, son goût en est même amélioré. L’eau est ordonnée en six classes de dureté en Suisse, selon la loi sur les denrées alimentaires, qui vont de très douce à très dure. Quelle est la dureté de l’eau chez vous? Le site internet «qualité de l’eau potable en Suisse» vous donne des renseignements sur plus de 850 fournisseurs d’eau.

Conseil pour les amateurs de thé: l’eau douce se prête mieux à la préparation du thé. Pour qu'il soit aussi bon avec une eau dure, on peut simplement la laisser bouillir deux à trois fois dans une casserole sans couvercle – reste à savoir si c’est recommandé d’un point de vue écologique. Cette opération permet au calcaire de se déposer sur le fond de la casserole et le thé peut alors être infusé. En revanche, il est déconseillé de préparer du thé avec de l’eau minérale, en raison de sa teneur élevée en sels minéraux.

Sources: Société suisse de l’industrie du gaz et des eaux (SSIGE) / trinkwasser.ch / Etude de l’image de la SSIGE sur l’eau potable, 2011 / Société suisse de nutrition
Auteur et rédaction: Didier Buchmann
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann

Nous présentons plus de 70 thérapies.

Les plus lus

autres

Quelle eau préférez-vous boire?

Ecoutez ici!

Deux minutes
pour votre santé

Boire assez

Ecoutez ici!

Deux minutes
pour votre santé

Boissons estivales

Google Advertising