Le millepertuis contre la dépression

L'efficacité du millepertuis est connue en cas d'états dépressifs légers ou moyens. Mais attention: cette plante médicinale peut réduire l'effet d'autres médicaments.

– Le millepertuis, plante anti-déprime, est considéré depuis des siècles par les guérisseurs comme le remède contre la peur, l’insécurité nerveuse, les baisses de moral et les dépressions légères à moyennes. Son efficacité est aujourd'hui attestée scientifiquement.

Appelé hypericum perforatum en latin, c’est un remède apprécié et éprouvé en médecine complémentaire. Mais il est également souvent utilisé en médecine académique. «Aujourd’hui, de nombreuses cliniques psychiatriques recourent au millepertuis comme premier traitement», explique Hanspeter Michel, droguiste diplômé ES. Raison: cet antidépresseur végétal est nettement mieux supporté que les remèdes produits à partir de molécules de synthèse. Il est disponible sous forme de tisane, de gouttes ou de comprimés.

Effets indésirables

Cette plante miraculeuse a pourtant des côtés plus obscurs. Les études prouvent que le millepertuis pris à haute dose peut réduire les effets d’autres médicaments. Cela vaut notamment pour certains anticoagulants, des cardiotoniques, des contraceptifs hormonaux comme la pilule ou des immunosuppresseurs. Ces effets secondaires indésirables sont provoqués par l’hyperforine, un des composants du millepertuis. On trouve sur le marché des remèdes à base de millepertuis avec une teneur réduite en hyperforine. Mais les experts en santé n'excluent pas complètement des effets indésirables.

Attention au soleil

Il faut éviter le soleil quand on prend des préparations avec du millepertuis ou renoncer à prendre la préparation. La plante contient en effet de l’hypéricine (pigment rouge du millepertuis) qui peut augmenter la sensibilité aux rayons UV. Des réactions phototoxiques peuvent alors se produire. Concrètement, cela signifie que la tendance aux coups de soleil peut augmenter. Les personnes qui ont une peau claire et qui prennent régulièrement du millepertuis devraient éviter autant que possible les rayons intensifs du soleil (solarium compris) ou cesser de prendre la préparation. En cas de légère intolérance, une bonne protection solaire adaptée peut suffire.

«Lors de la préparation, l’huile de millepertuis est souvent exposée à la lumière du soleil», explique Hanspeter Michel, «cela permet de transformer l’hypéricine dans la bouteille déjà afin qu’elle ne provoque plus de problèmes sur la peau.» Les essences homéopathiques ou spagyriques de millepertuis ne provoquent pas d’effets secondaires.

Le millepertuis est un bienfait de la nature qui peut aussi parfois faire mal. C’est pourquoi il faut impérativement demander conseil à un spécialiste avant la prise de préparations à base de millepertuis.

Photo: © bagal / pixelio.de
Auteures: Ann Kugler, Flavia Kunz et Katharina Rederer
Rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Sources
  • «Tribune du droguiste»

  • «d-inside»

  • avogel.ch