Avaler plus facilement les pilules

Avaler des comprimés, des pilules ou des gélules est un geste quotidien pour beaucoup. Mais pour certains, c'est difficile. Des chercheurs allemands ont découvert comment faire passer la pilule plus facilement.

– Tout le monde n’avale pas facilement pilules, comprimés et autres gélules. Walter E. Haefeli, directeur médical à la Clinique de pharmacologie et de pharmaco-épidémiologie de Heidelberg (D), peut en témoigner: «Nous nous sommes intéressés au sujet car nous avons remarqué que les patients recevaient les médicaments prescrits, mais qu’on ne leur parlait pratiquement jamais de la façon de les prendre.» Avec ses collègues, le docteur Haefeli a donc demandé à un bon millier de patients s’ils avaient de la peine à prendre leurs médicaments et, si oui, pourquoi. «Près d’un tiers des sondés a admis avoir des problèmes. Surtout les jeunes femmes», précise-t-il. Les personnes sondées ont notamment indiqué qu’avaler des médicaments provoquait des quintes de toux, une sensation d’étranglement ou l’impression que ça ne passe pas. Pire: près de 10 % des sondés ont admis ne pas prendre les médicaments prescrits pour cette raison.

Prendre les pilules plus facilement

Walter E. Haefeli a ensuite voulu savoir ce qui pouvait faciliter la prise des médicaments. Il a donc invité les participants à une nouvelle étude à avaler plusieurs comprimés et gélules placebo de tailles et de formes différentes. «Nous avons expérimenté plusieurs modes d’administration pouvant favoriser la déglutition avec la préparation que les participants avaient le plus de mal à avaler», explique le professeur. Conclusion: les gélules s’avalent mieux quand la personne est debout, la tête légèrement penchée en avant. «La gélule ainsi avalée arrive plus facilement dans le gosier. Si l’on penche la tête en arrière, elle risque de flotter, coincée par les dents.»

Autre méthode qui a fait ses preuves avec les comprimés: glisser la tablette dans la bouche et entourer des lèvres l’embouchure d’une bouteille en PET. Faire ensuite un rapide mouvement d’aspiration et c’est fait: le comprimé atterrit dans le gosier. «Certains patients utilisent aussi une paille car la taille de l’ouverture amplifie l’effet d’aspiration», explique notre interlocuteur.

Roland Rudolf von Rohr, droguiste dipl., sait parfaitement qu’avaler des comprimés n’est pas toujours une sinécure. «Mais je conseille aux client qui ont de la peine de mettre d’abord un peu d’eau dans la bouche avant de prendre la tablette et d’avaler le tout.» Ayant testé personnellement cette méthode, il a pu constater qu’elle fonctionne parfaitement. «Il faut peut-être un peu d’entraînement pour que l’eau ne dégouline pas quand on met le comprimé dans la bouche. Mais cela vaut la peine d’essayer.»

Photo: © ASD
Auteure: Denise Muchenberger
Rédaction: Bettina Epper
Traduction: Claudia Spätig
Source
  • «Tribune du droguiste»