Bains

Le pouvoir de guérison du sel

La consommation de sel est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. En usage externe, le sel favorise, entre autres, la guérison des troubles cutanés, articulaires et des voies respiratoires.

Le sel régule le métabolisme de l'organisme.

Le sel régule le métabolisme de l'organisme.

On connaît la Méditerranée, l’Atlantique, la Mer rouge ou l’Océan indien. Toutes ces eaux sont bénéfiques à la santé, car l’eau salée soulage les symptômes des maladies. Comme le budget vacances n’est pas toujours suffisant pour partir en séjour balnéaire, on peut tout à fait inviter l'eau de mer chez soi, dans sa baignoire. Le droguiste bernois Wilfred Burri recommande d’utiliser du sel de la Mer Morte. Il contient près de 300 grammes de sel de plus par litre que l’eau de mer normale qui en renferme 35 grammes en moyenne. Le sel de la Mer Morte est en outre riche en oligo-éléments (chrome, fer, zinc, sélénium, iode) et en sels minéraux comme le sodium, le chlore et le potassium (régule l’équilibre hydrique), le magnésium (pour les muscles) et le brome (aide à la détente). Les substances développent leurs effets positifs dans l’eau chauffée à 34 degrés, car elles pénètrent ainsi plus facilement dans la peau.

Les bains de sel de mer contre les douleurs

Un bain dans de l’eau de mer salée est aussi indiqué en cas de psoriasis, de dermatite atopique ou d’eczéma. En outre, cela peut soulager les douleurs rhumatismales, les crampes musculaires et les maux de dos. Les substances qui traversent la peau ont une action anti-inflammatoire et analgésique. Les bains à l'eau salée sont aussi bénéfiques pour se détendre lorsque l'on se sent nerveux ou épuisé.

Bienfaisant en cas d'affections des voies respiratoires

On peut tout à fait simuler une fraîche brise marine avec de l'eau distillée, qui contient 0,9 % de sel. Des inhalateurs spécifiques produisent des gouttelettes qui pénètrent profondément dans les voies respiratoires. L'humidification a une action nettoyante particulièrement bienfaisante pour les personnes allergiques ou asthmatiques. Les douches nasales sont recommandées en cas de rhume tenace ou d’infection des sinus. Tenir le récipient en verre ou en plastique sous une des narines et faire ressortir la solution saline à température corporelle par l'autre narine. Votre droguiste vous expliquera volontiers l'utilisation de l'inhalateur et de la douche nasale.

Le sel préserve l'élasticité des tissus

Notre corps contient jusqu'à 75 % d'eau salée. Le sel régule l'équilibre des fluides corporels et le métabolisme, préserve l'élasticité des tissus et contribue au bon fonctionnement des muscles et des nerfs. Nous perdons chaque jour trois à cinq grammes de sel par les selles, la perspiration et la sueur. Le sport et une sudation excessive accroissent les besoins en sel. Pourtant, le mieux est souvent l'ennemi du bien. Le sel se cache partout: dans la charcuterie, le fromage, les plats cuisinés et les sauces. Y a-t-il des différences de qualité? Oui, certainement. Le sel de mer est préférable au sel de cuisine. Il est moins dommageable pour le corps. La proportion de chlorure de sodium est décisive: le sel de cuisine en contient 100 % contre 77 % pour le sel de mer. Le sel de cuisine fixe donc davantage l'eau et influence l'activité rénale. Le sel de mer ménage les reins.

Le sel de mer

présente un autre grand avantage par rapport au sel cuisine, c'est qu'il contient en plus du chlorure de sodium d'autres minéraux comme le potassium, le magnésium et le brome, qui agissent favorablement sur le traitement des problèmes de peau, des rhumatismes et de la nervosité. Il a en outre un goût plus fin.

Le sel de cuisine

qui se compose à 100 % de chlorure de sodium provient essentiellement de grandes salines du nord-ouest de la Suisse. Depuis 1836, on injecte de l'eau dans les entrailles de la terre pour fabriquer de la saumure que l'on pompe et qu'on fait évaporer pour en extraire le sel. On ajoute de l'iode au sel depuis 1922, en prévention du goitre, et du fluor depuis 1955, comme mesure de protection contre les caries.

On peut réduire sa consommation de sel en utilisant des herbes fraîches ou séchées pour épicer. Mais attention: trop peu de sel sur une longue période peut également causer des dégâts à la santé. Pour couvrir les besoins en sel, on recommande des sels de grande qualité comme par exemple du sel de mer pur en cristaux qu'on peut moudre dans un moulin à sel.

Source: «Tribune du droguiste»
Auteur: Jürg Bareiss
Rédaction: Nadja Mühlemann
Traduction: Claudia Spätig

La droguerie la plus proche de chez vous.

DrogoSearch
Visitez nous sur Facebook
Google Advertising