Hauts talons: une question de taille

Bon nombre de femmes (et d’hommes) raffolent des chaussures à talons aiguilles. Ces escarpins sont sensuels, érotiques… et malsains.

La comédie «Certains l’aiment chaud» de Billy Wilder l’illustre parfaitement: marcher avec des chaussures à talon aiguille n’est pas une promenade de santé! Imaginez-vous la gare de Chicago dans les années 20. Jerry et Joe viennent de se travestir en femmes pour échapper aux gangsters qui sont à leurs trousses. Perchés sur des hauts talons, ils trottinent vers leur train. Arrive Marilyn Monroe. Passant devant eux, elle semble voler sur ses talons vertigineux. Jerry n’en croit pas ses yeux: «On dirait de la gelée sur des ressorts!» Et de conclure que les femmes ne sont vraiment pas construites comme les hommes.

Ce n’est malheureusement pas le cas. Les femmes sont aussi peu prédestinées à marcher en hauts talons que les hommes. Pour arriver à se pavaner avec l’élégance de Marilyn Monroe, il faut s’entraîner. Par exemple aux cours «A l’aise en talons hauts» de l’Ecole-Club Migros: «Les hauts talons vous rendent attirantes, belles et sexy, mais ils peuvent aussi être la cause de douleurs et d’ennuis de santé! Pour éviter ces désagréments, nous vous proposons un cours dans lequel vous apprendrez les techniques pour renforcer la musculature des jambes et des chevilles afin de maîtriser le port et le contrôle des talons et d’équilibrer la cambrure du dos.»

De sérieuses conséquences

Le port de hauts talons modifie la morphologie du corps: la colonne vertébrale et les jambes paraissent plus longues, les mollets et les chevilles plus fins et élancés car les pieds sont courbés à la verticale et compressés à l’avant des chaussures généralement pointues.

Dans une chaussure plate, l’équivalent des trois quarts du poids du corps repose sur les talons. Plus les talons sont hauts, plus le poids du corps bascule presqu’entièrement sur l’avant du pied. Dont près d’un tiers sur le métatarse du gros orteil. Les orteils sont pressés les uns contre les autres, comprimés. Avec, au final, un risque de déformation (hallux valgus).

Les hauts talons empêchent de dérouler correctement les pieds. La musculature perd donc peu à peu de son élasticité. Le tendon d’Achille et les muscles des mollets se raccourcissent. A terme, il peut même être douloureux de marcher pieds nus. En plus, les femmes qui portent de tels escarpins risquent de se fouler un pied. Avec, à la clé, un étirement excessif des tendons. Enfin, les hauts talons font souffrir le dos car ils provoquent un basculement du bassin vers l’avant, causant une lordose.

Evitez par ailleurs de porter toujours les mêmes chaussures, en particulier si elles sont à hauts talons. Et n'achetez que des chaussures qui vous vont parfaitement.

Auteure et rédaction: Bettina Epper
Traduction: Claudia Spätig
Sources
  • Alexa Iwan, Anne Welsing, «Fitte Füsse. Tipps, Tricks und Rezepte», Egmont vgs Verlagsgesellschaft, 2005

  • «Der Brockhaus. Gesundheit», F. A. Brockhaus, 2004

  • Thomas Ernst, Patricia Gozalbez Cantó, Sebastian Richter, Nadja Sennewald und Julia Tieke, «SubVersionen. Zum Verhältnis von Politik und Ästhetik in der Gegenwart», Transcript, 2008