Garder un bon flux sanguin

Fourmillements dans les doigts ou sensation de froid dans les pieds peuvent traduire une mauvaise circulation sanguine. Le mouvement et les herbes médicinales peuvent renforcer votre système circulatoire.

Chaque jour, notre cœur pompe environ une quantité de sang équivalente au volume d’un wagon-citerne. Tant que tout va bien, on a tendance à oublier notre «moteur». Mais il se rappelle à nous dès qu’apparaissent certains symptômes, comme des fourmillements dans les mains ou une sensation inexpliquée de froid dans les pieds. En effet, ces symptômes peuvent signaler un problème de circulation sanguine. Lorsque le sang ne peut plus circuler normalement, il ne peut plus assurer un apport suffisant en oxygène et en nutriments aux tissus. Et lorsque les cellules et les organes ne sont pas suffisamment vascularisés, les risques d’attaque cérébrale et d’infarctus augmentent sensiblement.

Autre exemple, l’artériosclérose (calcification des artères) qui s’accompagne d’un rétrécissement vasculaire provoquant une stagnation du sang dans les artères. La gravité des effets de cette calcification dépend de plusieurs facteurs, dont l’alimentation, le style de vie et les prédispositions génétiques, ainsi que des facteurs de risque comme l’hypertension, le tabagisme et l’obésité. Les personnes qui réagissent dès l’apparition des premiers symptômes peuvent éviter de graves conséquences. Il faut commencer par consulter un médecin. Car une fois que «les causes sont connues, des mesures simples permettent souvent d’éliminer ou d’atténuer les troubles», assure Margrith Croci, droguiste diplômée.

En santé grâce au mouvement

Nul besoin de réaliser des exploits sportifs pour faire du bien au système circulatoire. L’essentiel est de pratiquer une activité physique régulière, au minimum une demi-heure par jour. L’exercice renforce les vaisseaux sanguins tout en améliorant leur élasticité et leur capacité de régénération. Le sport permet aussi d’équilibrer la teneur en lipides sanguins et le taux de glycémie tout en brûlant des calories. Autant d’effets qui agissent positivement sur le système circulatoire et réduisent les risques d’infarctus et d’attaque cérébrale.

Vous pouvez par exemple stimuler votre système cardiovasculaire en faisant du vélo ou de la natation. Plus simplement encore, grimper les escaliers ou faire des flexions des genoux permet aussi d’activer la circulation sanguine. Et voici deux exercices très simples que vous pouvez aussi bien faire au bureau qu’à la maison.

  • Pompes des mollets: debout, jambes légèrement écartées, prenez successivement appui sur la pointe des pieds puis sur les talons. Lorsque vous êtes sur vos talons, soulevez bien les orteils. Une manière de tonifier vos muscles et de prévenir toute congestion veineuse.

  • Pétrissage de balle: pétrissez une balle molle avec les mains puis avec les orteils. Vous stimulerez ainsi votre circulation sanguine tout en éliminant le stress.

Si vous êtes souvent confronté à des situations stressantes, vous devriez vous ménager des pauses régulières. Pourquoi pas une séance de massage à la brosse dans la baignoire? Pour ce faire, vous pouvez utiliser les gants loofah disponibles en droguerie. Important: n’exercez pas une pression trop forte et massez toujours en effectuant des petits mouvements circulaires en direction du cœur. Le massage des pieds à l’huile de sésame chaude est aussi très agréable et contribue à réchauffer les pieds.

Autre méthode pour stimuler la circulation sanguine: les bains de jambes alternés. Il suffit pour cela de doucher les jambes, des pieds aux genoux, avec un jet d’eau chaude puis un jet d’eau froide. Appliquée le matin, cette méthode tonifie tout l’organisme. Il ne vous reste alors plus qu’à sourire et vous pourrez être sûr que tout ira bien! En effet, des chercheurs ont découvert que le rire a un effet positif sur les vaisseaux sanguins et stimule la circulation.

Les stimulants de la nature

«De nombreuses plantes agissent contre les troubles circulatoires», rappelle Margrith Croci. On les retrouve par exemple dans les médicaments de la médecine tibétaine. Composés de nombreuses plantes séchées, ces remèdes sont bien tolérés. «L’important est d’améliorer de manière générale l’oxygénation des cellules des tissus», explique la droguiste. Le ginkgo, fortement dosé, est particulièrement efficace sur ce plan. Mélangé à d’autres plantes, il forme la base d’essences spagyriques. «En spagyrie, on fabrique les essences en fonction des besoins individuels du client», précise la droguiste. Associé à l’aubépine, le ginkgo agit contre les troubles cardiovasculaires; avec l’arnica, il est efficace contre les problèmes veineux. Margrith Croci recommande aussi un mélange de ginkgo, de marron d’Inde, d’arnica et de rue pour soigner les problèmes de stase veineuse. «Les gels et les pommades au marron d’Inde et au petit houx renforcent les parois veineuses, préviennent les crampes des mollets et les œdèmes.» Enfin, les bains au romarin sont parfaits pour détendre et stimuler la circulation sanguine.

Sondage

Que faites-vous contre les mains et les pieds froids?

Veuillez patienter...
Auteurs: Christa Friedli et Didier Buchmann
Traduction: Claudia Spätig
Rédaction: Marie-Noëlle Hofmann
Source
  • «Tribune du droguiste»