Des remèdes naturels contre le SPM

Des tensions dans la poitrine, l'énergie en chute libre et des fringales incontrôlables. Le syndrome prémenstruel touche de nombreuses femmes. Du repos et des remèdes naturels soulagent les symptômes.

Les symptômes du syndrome prémenstruel (SPM) peuvent aussi bien être physiques, constipation, ballonnements, que psychiques allant de légères sautes d'humeur à de soudaines crises de larmes. En général, les troubles se manifestent quatre à quatorze jours avant les menstruations et disparaissent spontanément.

Peu importe l’intensité et la fréquence de vos douleurs, rien ne vous oblige à subir ce calvaire. «Chaque femme en âge d’enfanter peut souffrir de SPM», remarque Annemarie Steiner, droguiste à la droguerie Brandis, à Lützelflüh (BE). Une raison suffisante pour qu’elle s’occupe activement de ce problème. D’autant qu’il existe de nombreuses possibilités d’atténuer ces symptômes désagréables.

Détente etc...

Si vous souffrez de troubles légers, soyez à l’écoute de votre corps. Accordez-vous de petites pauses pour vous détendre. Il suffit parfois de quelques petits changements au niveau de l’alimentation ou du mode de vie pour prévenir ou du moins atténuer les symptômes du SPM.

  • Prenez plusieurs petits repas, composés de beaucoup de fruits et légumes. Cela régularise la glycémie et prévient les fringales. Les préparations de sels minéraux contenant du zinc, du chrome et du manganèse contribuent aussi à atténuer les sensations de faim excessives.

  • Veillez à consommer suffisamment de magnésium, de fer, de vitamines E et B. Demandez conseil à votre droguiste, il saura vous présenter les différents compléments alimentaires qui peuvent vous aider.

  • Les remèdes naturels, avant tout l'actée à grappes et le gattilier, permettent de combattre les troubles liés au syndrome prémenstruel en régulant le cycle.

  • Buvez tous les jours au moins 1,5 litre d’eau, de tisane ou de jus de fruit dilué et évitez les boissons contenant de la caféine, comme le café ou le coca, ainsi que l’alcool.

  • Bouger fait du bien! Faites du sport, au moins une ou deux fois par semaine. Une simple promenade ou une balade à vélo peut déjà apporter un réel soulagement.

  • Détendez vos muscles. Quelques exercices de gymnastique permettent de tonifier la musculature du dos et du bassin et peuvent atténuer les douleurs.

  • Offrez-vous de temps en temps un massage. Cela détend les muscles et permet de refaire le plein d’énergie.

  • Des compresses froides à la lavande soulagent les poitrines sensibles et douloureuses.

Une aide précieuse

En cas de syndrome prémenstruel comme lors de règles douloureuses, un calendrier des menstruations peut se révéler très utile. Vous pouvez y inscrire vos données personnelles concernant vos règles et y calculer la date probable des prochaines. Le journal des douleurs vous aidera à découvrir les causes de vos douleurs et à contrôler votre cycle. Il peut se révéler une aide précieuse pour vous ou votre médecin. Inscrivez-y le moment, la fréquence et le type de douleurs.

Auteurs: Jacqueline Graber et Didier Buchmann
Rédaction: Didier Buchmann
Traduction: Claudia Spätig
Source
  • «Tribune du droguiste»