Refroidissement

Symptômes

Fatigue, apathie, nez qui coule ou qui est congestionné, pression dans les oreilles, toux, maux de tête, légère fièvre et frissons? Ce sont les symptômes typiques d'un refroidissement. Il s'écoule en général deux à cinq jours entre le moment de l'infection et la manifestation des symptômes. La phase critique s'achève généralement après trois ou quatre jours.

Les symptômes de la grippe sont assez semblables, mais ils sont plus violents et s'accompagnent de fièvre élevée et de frissonnements. La grippe ne progresse pas de manière aussi sournoise que les refroidissements: elle apparaît tout d'un coup.

Causes et origines

La plupart des refroidissements sont provoqués par des virus touchant les voies respiratoires supérieures. Il existe quelque 150 micro-organismes différents susceptibles de s’installer dans la zone de la gorge et du cou. Contagieux, les refroidissements sont transmis par les gouttelettes et les sécrétions. Autrement dit, si vous êtes à proximité d’une personne qui tousse ou si vous touchez une poignée de porte ou que vous appuyez sur un bouton d’ascenseur préalablement touchés par une personne malade, vous pouvez être contaminé à votre tour – notamment si votre système immunitaire est affaibli à ce moment-là. Courants d’air, pieds et vêtements humides sont des facteurs favorisant l’apparition d’un refroidissement.

Ce que vous pouvez faire

  • Toux: la toux vise à libérer les bronches des particules étrangères et des mucosités. Pour favoriser le processus de guérison, on citera les sirops contre la toux, les mélanges spagyriques ou les remèdes homéopathiques contenant des substances mucolytiques. Les mélanges de tisane à base de thym, plantain lancéolé, tussilage, eucalyptus, lierre, anis et primevère aident à éliminer les mucosités. On peut aussi préparer un jus de sureau, éventuellement y ajouter des fleurs de tilleul, verser de l’eau chaude sur le tout et y ajouter un peu de sucre – un mélange qui fait transpirer et aide à se débarrasser de la toux grasse. Autres remèdes efficaces: les pommades spéciales contre les refroidissements et les inhalations, par exemple à base d’huiles essentielles. Une compresse chaude de pommes de terre ou de séré aide aussi à dissoudre les mucosités. Demandez conseil en droguerie car le traitement diffère selon qu’il s’agit de toux irritative, sèche ou grasse.

  • Rhume: lorsque le rhume débute, il faut s’habiller chaudement, bien humidifier les pièces et les aérer régulièrement. Un bain de pied aux fleurs de foin ou une tisane à base de fleurs de sureau, de sauge et de reine des prés apporteront une chaleur bienfaisante. Si le rhume est bien installé, on recommandera différents remèdes selon les symptômes: le nez est-il sec, bouché ou rempli de mucosités? Demandez conseil. Un spray de synthèse décongestionnant peut améliorer la situation, mais ce genre de produit ne doit pas être utilisé pendant plus d’une semaine.

  • Maux de gorge: les gargarismes avec de la tisane de sauge ont une action anti-inflammatoire. Une tisane à base de guimauve, mauve, prêle et réglisse réduit les sensations de démangeaisons et de brûlures dans la gorge. Pour l’effet antiviral, on aura recours à un spray (ou une teinture) spagyrique à base de racine de pélargonium. Du sirop de fleurs de sureau chaud ou du lait avec du miel soulage aussi indéniablement. Si vous êtes en déplacement, pensez aux pastilles anti-inflammatoires.

  • Maux d’oreilles: en cas de refroidissement, le rhume est souvent accompagné de douleurs au niveau des oreilles. Les sprays anti-rhume décongestionnants ou les gouttes pour les oreilles aident à réduire la pression exercée sur les oreilles à l’origine des douleurs. On peut aussi recourir à une compresse chaude d’oignon ou à des gouttes apaisantes. En usage interne, il y a les gouttes d’échinacée ou d’éleuthérocoque qui stimulent le système immunitaire.

  • Sommeil et alimentation: dormez suffisamment! Mangez peu ou léger et buvez beaucoup.

Côté prévention

Un système immunitaire intact est le meilleur garant pour ne pas être sujet aux refroidissements. Manger sainement, privilégier les vitamines, dormir suffisamment, pratiquer une activité physique régulière, se rendre au sauna en hiver, autant de pratiques qui rendent l’organisme plus résistant. Pour renforcer le les défenses de l’organisme, on citera l’échinacée, l’éleuthérocoque, le zinc ou la vitamine C naturelle (contenue par exemple dans le sirop d’argousier). De récentes études ont montré que la prise de vitamine D stimulait bien le système immunitaire. Les solutions salines isotoniques pour le nez ou les pommades nasales empêchent que les virus ou les bactéries ne pénètrent dans l’organisme par les cavités nasales.

Les conseils de la droguerie

Dès les premiers signes de refroidissement, il faut prendre le sel de Schüssler n° 3 jusqu’à trois fois par jour: dissoudre 10 comprimés dans 0,5 à 1 litre d’eau chaude. Si le refroidissement s’installe malgré tout, ajouter les sels de Schüssler n° 4, 6 et 10. Les sprays contre les refroidissements qui agissent comme des immunomodulateurs microbiologiques ont également fait leurs preuves; les symptômes diminuent plus vite et ne sont pas tout simplement réprimés. Les remèdes homéopathiques contre la grippe et les refroidissements sont particulièrement indiqués chez les enfants: 1 à 2 doses par jour permettent souvent d’éviter les complications (otites).

Outre les méthodes citées ci-dessus, les essences spagyriques (Echinacea, Propolis, Tropaeolum, Sambucus et Gemmo Rosa canina) permettent également de protéger l'organisme.

Conseils dispensés par Patricia Moser, droguiste diplômée ES, droguerie Schuwey SA, Planfayon (FR).

Auteures: Katharina Rederer et Julia Burgener
Rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Claudia Spätig