Nervosité

Symptômes

Inquiétude intérieure, irritation, angoisse… L’état de tension nerveuse s’exprime de différentes manières, et les conséquences en sont tout aussi nombreuses: tremblements des mains ou de la voix, transpiration soudaine, palpitations cardiaques, accélération de la respiration, sentiment d’insécurité, sensation d’être dépassé par les événements. Souvent, une personne nerveuse s’exprime vite et en haussant le ton. Autres signes possibles de nervosité: la personne est plus irritable, doute de soi, se sent abattue et ressent un sentiment confus de souci.

Une nervosité persistante peut provoquer perte d’appétit et troubles du sommeil, mais aussi maux de tête, de dos et d’estomac, sans compter la diarrhée. En outre, elle affaiblit le système immunitaire, réduisant ainsi la capacité de l’organisme à se défendre contre les agents pathogènes.

Causes et origines

La nervosité est liée à un excès d’activité au niveau du système nerveux végétatif. Ce dernier régit une multitude de fonctions corporelles sur lesquelles la volonté n’a aucune influence, comme par exemple les battements cardiaques. La nervosité et le stress provoquent la sécrétion de certaines hormones qui activent le système neurovégétatif, faisant naître ainsi un sentiment de tension intérieure. Ce mécanisme est vital en soi, vu qu’il met le corps en alerte en cas de danger et le prépare à accomplir une performance.

Entre tension et détente, l’équilibre est parfois difficile à trouver – lorsque le corps et l’esprit ne parviennent plus à se remettre d’une situation pénible et à prendre de la distance.

Ce que vous pouvez faire

Le traitement de la nervosité dépend avant tout de ses causes. Si la nervosité est brève et due à une situation bien précise comme un examen à venir ou une apparition publique, les plantes aux vertus tranquillisantes peuvent être d’un grand secours.

  • Gouttes de fleurs de Bach.

  • La valériane: sous forme de tisane, de teinture, de comprimés et de capsules. Selon les dernières études, question efficacité, mieux vaut privilégier les préparations contenant une dose journalière de 2 à 3 grammes de racine de valériane, soit 900 à 1300 milligrammes d’extrait de valériane.

  • Sous forme de tisane ou de teinture, les extraits de mélisse sont recommandés en cas d’insomnie légère et de troubles gastriques d’origine nerveuse.

  • Il est prouvé scientifiquement que la passiflore favorise le sommeil. Combinée à la valériane ou à la mélisse, elle apaise et détend la personne souffrant de nervosité.

  • Sous forme homéopathique, le millepertuis réduit surtout les tensions nerveuses accompagnées de dépression légère. A l’époque, Paracelse appelait le millepertuis «arnica des nerfs». Cette plante influence les messagers chimiques du cerveau et améliore l’humeur. Elle a par ailleurs un effet anxiolytique. Pendant la prise de cette substance, il convient d’éviter une exposition excessive au soleil, car le millepertuis peut augmenter la sensibilité cutanée.

  • On recommande les traitements homéopathiques et spagyriques préparés à titre individuel et donc adaptés à chaque situation. Ainsi, la camomille atténue la nervosité, Aconitum napellus aide en cas d’inquiétude et Argentum nitricum diminue la sensation de trac et la nervosité.

Côté prévention

  • Le ginseng et l’éleuthérocoque (ou racine de la Taïga) stimulent la concentration et les performances, ce qui peut donner de l’assurance en cas de peur avant un examen.

  • Il faut développer une certaine sensibilité capable d’indiquer quand il est temps de faire une pause. Une personne nerveuse en permanence doit un jour ou l’autre se poser des questions sur sa situation, sa vie. Une chose est sûre: aussi bien le corps que l’esprit ont besoin de phases plus calmes pour récupérer et se reposer.

  • En cas de situations tendues, il est essentiel d’entretenir les contacts sociaux malgré tout.

  • Il faut faire du sport. On recommande tout particulièrement les techniques de relaxation comme le yoga, le training autogène, la relaxation musculaire progressive ou le qi gong.

  • Un moment passé au sauna, un massage ou un bain chaud peuvent aussi contribuer à une bonne détente.

  • Enfin, mieux vaut veiller à conserver un système immunitaire sain: manger sainement, dormir suffisamment.

Les conseils de la droguerie

  • Si la nervosité est accompagnée de palpitations cardiaques, on recommande les gouttes d’aubépine.

  • Pris à midi, le sel de Schüssler n° 5 (Kalium phosphoricum) renforce les nerfs et le soir, le n° 7 (Natrium chloratum) aide à calmer la personne. Selon les causes, cette combinaison de sels de Schüssler peut être prise quelques jours avant et pendant un examen – ou alors sous forme de cure en cas de nervosité persistante.

  • Si la nervosité est liée à un sentiment d’épuisement, il faut recourir au phosphore sous sa forme homéopathique.

  • Une préparation fortifiante à base de levure aide à garder les nerfs solides sur le long terme.

Conseils dispensés par Peter Dobler, droguiste dip. féd., droguerie P. Dobler de Lachen (SZ).

Auteures: Katharina Rederer et Julia Burgener
Rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Daphné Grekos