Troubles courants

Troubles digestifs: renvois et ballonnements

Symptômes

Des renvois fréquents sont le signe d'un excès d'air dans l'estomac.

Quant aux ballonnements, ils provoquent un concert de borborygmes et gargouillis dans l'estomac et les intestins. Il s'ensuit une sensation de réplétion et de tension désagréables, le ventre est légèrement distendu. Ces symptômes s'accompagnent de vents plus fréquents. Le ventre est souvent gonflé et parfois douloureux.

Causes et origines

  • Mis à part les habituels rots, qui permettent d'évacuer par la bouche l'air accumulé dans l'estomac plutôt que par le tractus intestinal, certaines personnes souffrent aussi de brûlures d'estomac. Celles-ci sont dues à un excès d'acide gastrique ou au mauvais fonctionnement du sphincter œsophagien (valve située entre l'œsophage et l'estomac). Les sucs gastriques, composés d'acide chlorhydrique, remontent le long de l'œsophage parfois jusque dans la cavité buccale, provoquant des aigreurs. On parle de reflux gastro-œsophagien.

  • Les ballonnements sont provoqués quant à eux par un excès de gaz dans le gros intestin. Souvent, ils surgissent après avoir consommé des aliments riches en fibres comme les haricots, le chou, les lentilles et les oignons. Ceux-ci ne sont pas complètement dégradés par les bactéries intestinales, d'où la formation d'une grande quantité d'hydrogène, de méthane et de dioxyde de carbone dans les intestins. Ces différents gaz pressent sur la paroi intestinale et provoquent parfois une sensation douloureuse. Certaines allegies ou intolérances alimentaires comme la cœliaquie (intolérance au gluten) ou l'intolérance au lactose peuvent également provoquer de tels symptômes. Si ces troubles surviennent régulièrement après avoir ingéré certains aliments, mieux vaut en parler à son médecin.

Ce que vous pouvez faire

  • Renvois: pour les cas aigus, on peut trouver des médicaments en droguerie qui lient l'acidité gastrique, appelés anti-acides.

  • Remplacer le café en grains par du café de céréales.

  • Eviter de parler la bouche pleine, même si la discussion est captivante, car on risque ainsi d'avaler trop d'air. S'efforcer de manger tranquillement.

  • Faire plusieurs petits repas, répartis sur la journée. Eviter toutefois de grignoter en permanence, car il faut ménager régulièrement des pauses au système digestif.

  • Si vous avez tendance à souffrir de ballonnements, il est important de manger lentement et de mâcher soigneusement. L'estomac et les intestins auront moins à faire si les aliments ont été broyés et insalivés correctement. Ils produiront ainsi moins de gaz.

  • Les aliments crus ont tendance à fermenter dans l'estomac. Comme la digestion ralentit au fur et à mesure de la journée, il vaut mieux bannir les légumes crus après 17h00 et éviter de manger trop de fruits.

  • Restreindre sa consommation d'aliments riches en fibres, comme le pain complet, les oignons ou le poireau, mais aussi le café et le chocolat.

  • Il est bon d'utiliser des épices et des herbes aromatiques pour relever les aliments qui provoquent facilement des ballonements: anis, sarriette, fenouil, cumin, coriandre, laurier, persil ou romarin.

  • Restreindre sa consommation de sucre. Le sucre favorise le développement des champignons candida dans l'intestin, qui provoquent aussi des ballonnements.

  • Eviter les boissons gazeuses comme l'eau minérale, les sodas, le mousseux ou la bière. Veiller néanmoins à boire suffisamment, pour prévenir la constipation et faciliter la vidange gastrique. Les tisanes à l'anis, fenouil, cumin ou camomille apaisent en cas de ballonnements.

  • Les avis divergent quant aux bienfaits supposés des digestifs: les liqueurs à base d'herbes activent en effet les sucs digestifs et la bile. Cependant cet effet positif ne provient pas de l'alcool, mais bien des herbes dont est tirée la liqueur. Eviter absolument le cognac ou le whisky, car le sucre qui leur confère leur couleur entrave le processus digestif.

  • Eviter le stress et l'agitation pendant les repas. Le stress ralentit la digestion.

  • Une petite promenade digestive après les repas est idéale. Elle permet de stimuler l'activité intestinale et accélère le transit. De façon générale, veiller à bouger suffisamment et régulièrement.

  • Dans les phases aiguës, penser à poser sur le ventre une bouillote ou un coussin à base d'épeautre ou de noyaux de cerises chauffé. Un massage doux effectué avec des mouvements circulaires permet également de calmer les intestins.

  • En droguerie, vous trouverez également différents produits et préparations amers qui favorisent la digestion et qui permettent de dissoudre les gaz intestinaux. Les remèdes homéopathiques ou spagyriques peuvent également soulager les troubles. Demandez conseil à votre droguiste.

  • Dans la thérapeutique des sels de Schüssler, le principal remède contre les ballonnements est le sel n° 10 (natrium sulfuricum). Il peut être complété au besoin par les sels n° 2 (calcium phosphoricum), n° 6 (kalium sulfuricum), n° 7 (magnesium phosphoricum) ou év. n° 20 (kalium aluminium sulf.).

Vous trouverez ici toutes les informations à l'usage des patients pour les médicaments enregistrés en Suisse.

Google Advertising