Réflexologie plantaire

1. Définition

La réflexologie plantaire consiste à stimuler par des pressions ciblées certains points réflexes des pieds. En théorie, tous ces points réflexes sont reliés à des organes ou des groupes musculaires. La stimulation de ces points exerce une influence bénéfique sur les organes correspondants et atténue d'éventuelles douleurs.

2. Philosophie

Un papyrus égyptien datant de 2500 ans avant J.-C. montre déjà un guérisseur travaillant sur les pieds de ses patients. La médecine traditionnelle chinoise et les Indiens d'Amérique utilisent aussi depuis des siècles le massage réflexologique des pieds à des fins thérapeutiques. Au début du 20e siècle, l'oto-rhino-laryngologiste américain William Fitzgerald (1872 – 1942) s'est inspiré des techniques de massage des peuples indiens pour développer sa propre méthode. Sa théorie repose sur un modèle anatomique divisant le corps en dix zones verticales et trois zones horizontales, lesquelles se «reflètent» sur les pieds. Chaque zone du pied est ainsi reliée à des endroits précis, notamment des organes. Lorsqu'un organe est atteint, toute pression sur la zone correspondante du pied provoque aussitôt une douleur. A l'inverse, la stimulation d'une zone réflexe du pied peut favoriser le processus de guérison naturel de l'organe en question.

Partant de ce principe, Eunice Ingham (1889–1974) a développé la réflexologie moderne. Cette physiothérapeute, assistante de William Fitzgerald, a été la première à dresser la cartographie du corps sur les mains et les pieds.

3. Crédibilité du concept

Comme l'acupuncture, la réflexologie plantaire considère le corps comme un tout. Ceci étant, la pression sur une zone particulière du pied permet de stimuler tout le qi, à savoir l'énergie vitale qui circule dans le corps. Le principe veut aussi que le massage réflexologique stimule des nerfs qui sont reliés à différents organes.

4. Preuves d'efficacité

D'après la médecine académique, rien ne permet de croire qu'il existe de tels liens entre les organes et les pieds. Pourtant plusieurs études cliniques et différentes recherches attestent des effets positifs du massage réflexe des pieds. Une étude de l'Hôpital universitaire de Iéna (Allemagne), publiée en 2006, démontre que la réflexologie plantaire peut effectivement atténuer des problèmes de genoux. D'autres études montrent que cette thérapie a des effets positifs chez les personnes souffrant de sclérose en plaque, de maux de tête ou de douleurs dorsales.

Lien utile

Téléchargement

Le guide de la Fédération de la médecine complémentaire (Fedmedcom) est très utile pour choisir une thérapie.

Guide des médecines complémentaires (Fedmedcom) à télécharger (pdf)

5. Applications

Le massage des zones réflexes des pieds est indiqué pour promouvoir la santé ainsi que pour accompagner le traitement de nombreuses maladies. Il s'applique en particulier pour soigner les troubles suivants:

6. Autotraitement

On peut très bien pratiquer sur soi-même le massage des zones réflexes des pieds. On peut s'initier à ce type de massage en se plongeant dans la littérature spécialisée ou en suivant des cours. Il ne faudrait pas exercer une pression trop forte sur les points réflexes. On peut aussi utiliser un rouleau de massage (stimulation directe).

7. Les thérapeutes et leur formation

Le massage est souvent utilisé comme thérapie d'accompagnement par des physiothérapeutes, des masseurs médicaux ou des praticiens de médecines parallèles. De nombreuses écoles et instituts proposent des formations professionnelles en cours d'emploi. Les thérapeutes doivent pouvoir attester d'une formation d'au moins 250 leçons pour être admis au Registre de médecine empirique (RME). Informations plus détaillées auprès de l'Association suisse de réflexologie plantaire (ASRP).

8. Le traitement et son déroulement

Après un entretien approfondi avec le thérapeute (anamnèse), le client, pieds nus, s'allonge confortablement sur la table de massage. Le thérapeute commence par palper systématiquement toute la surface des pieds. Se basant sur ce qu'il a senti et sur les réactions du client, il peut déterminer quels organes sont les plus chargés. Il passe alors au massage réflexologique proprement dit: il exerce différentes pressions pour stimuler les zones réflexes, activant de ce fait les forces de guérison naturelles des organes correspondants.

Il traite systématiquement les deux pieds lors de chaque séance. Comme le traitement peut provoquer une certaine fatigue, le client a généralement la possibilité de rester couché une vingtaine de minutes. Pendant ce temps, le thérapeute inscrit les zones critiques sur une carte – qui lui servira d'aide-mémoire lors de la prochaine séance.

La durée du traitement et la fréquence des séances dépendent du patient et de ses problèmes. En général, il est conseillé de faire dix à douze séances à quelques jours d'intervalle. La première séance dure une soixantaine de minutes, les séances suivantes sont généralement plus brèves.

9. Limites et risques

Des réactions désagréables, comme une aggravation des troubles, des signes de nervosité ou des troubles digestifs, peuvent parfois survenir au début du traitement. Ces réactions doivent cependant être considérées comme positives: elles font partie du processus de guérison et disparaissent généralement rapidement.

Les maladies et problèmes suivants constituent des contre-indications à la réflexologie plantaire: phlébite aiguë, troubles vasculaires, douleurs rhumatismales dans les pieds. La réflexologie plantaire est également déconseillée aux femmes enceintes car certains points peuvent déclencher des contractions.

10. Conseils pratiques

Demandez à votre thérapeute de vous montrer les zones qui vous font le plus réagir et de vous expliquer comment vous pouvez les masser. Vous trouverez un vaste choix d'huiles de massage dans votre droguerie.

Marcher pieds nus sur des pierres, du bois ou de la mousse active également la circulation sanguine et stimule les zones réflexes.

11. Remboursé par la caisse-maladie?

Beaucoup de caisses-maladie contribuent aux frais de traitement dans le cadre de l'assurance complémentaire, pour autant qu'il s'agisse de thérapeutes reconnus. Pour plus d'informations, renseignez-vous directement auprès de votre caisse.

Sources: Association suisse des naturopathes (NVS) / «Larousse des médecines douces», Larousse, 2006 / passeportsante.net / Association suisse de réflexologie plantaire (ASRP) / fussreflexzonenmassage.ch / Barbara Jud: «Alternative Heilmethoden» / Krista Federspiel et Vera Herbst: «Die Andere Medizin. ‹Alternative› Heilmethoden für Sie bewertet», Stiftung Warentest 2005
Auteure et rédaction: Antoinette Prince