Concentration

Une aide naturelle pour le cerveau

Les troubles de la concentration peuvent avoir des causes physiques ou psychologiques. La droguerie n’offre pas de produit miracle mais des aides qui permettent d’optimiser ses facultés cérébrales.

Il y a beaucoup de stimulants cérébraux: jeux ou remèdes naturels de la droguerie.

Il y a beaucoup de stimulants cérébraux: jeux ou remèdes naturels de la droguerie.

Manger sainement permet de fournir à son cerveau tout ce qui lui faut pour travailler correctement. Les vitamines et sels minéraux et du liquide en suffisance constituent les bases d’un bon fonctionnement cérébral. Mais parfois, cela ne suffit pas. Le corps a besoin de soutien dans des périodes stressantes. La droguerie offre des préparations qui influencent positivement la concentration et les facultés cérébrales. «Les préparations de substances vitales ou multivitaminées aident à remédier aux problèmes de concentration provoqués par des carences en nutriments», explique Patrick Hefti, de la droguerie Natur Rägeboge à Winterthour (ZH). Que ce soit pour les enfants ou les seniors, il existe pour chaque classe d’âge des mélanges efficaces, préparés en fonction des besoins individuels de la personne.

Ce qu'il faut aux enfants

Pour les enfants qui vivent des situations stressantes, par exemple la préparation d'un examen difficile, le droguiste recommande un mélange d’acides gras oméga-3 avec beaucoup de DHA et de phosphatidylsérine (un phospholipide naturel). Mais attention, il faut commencer le traitement suffisamment tôt. Par exemple, au moins deux à trois mois avant pour un examen. S'il est trop tard, l'enfant peut aussi prendre un mélange spagyrique stimulant à base de romarin, d’absinthe, d’avoine, de gingembre et de verveine peu avant un examen. «Si l’enfant souffre de troubles de la concentration alors qu’il est en pleine période de croissance, je conseille les sels de Schüssler n° 2, 5 et 11 avec lesquels nous avons fait de très bonnes expériences.» Ils renforcent les systèmes nerveux central et végétatif.

Ce qu'il faut aux adultes

Pour les personnes qui aimeraient améliorer le plus rapidement possible leurs facultés de concentration, Patrick Hefti recommande les préparations à base de phosphatidylsérine PS. Ces acides aminés favorisent en outre la formation des protéines des muscles et augmentent globalement les capacités de performances.

Ce qu'il faut aux seniors

L’association du coenzyme Q10, de phosphatidylsérine et éventuellement d’acides gras oméga-3 a des effets positifs sur les performances cérébrales. Patrick Hefti: «L’idéal est de renforcer l’organisme vieillissant avec une combinaison de différentes substances. Outre le ginkgo, excellent pour la mémoire, on peut aussi prendre de la racine de taïga, du ginseng ou un macérat de séquoia (gemmothérapie). En homéopathie, la dilution basse d’arnica D4 est très efficace.»

Restez actif!

Une vie active a aussi des effets bénéfiques sur les fonctions cérébrales. «Les personnes qui sont actives physiquement et qui bougent beaucoup au grand air sont plus en forme et vives d'esprit que les pantouflards», assure Christian W. Hess, neurologue et président de la Ligue suisse pour le cerveau. L’idéal est de pratiquer tous les jours au moins une demi-heure d’activité physique modérée (walking, etc.) Car l’activité physique pratiquée au grand air stimule tout le système cardiovasculaire. «L’environnement transmet quantité de stimuli au cerveau qu’il doit traiter et enregistrer correctement.»

Une alimentation saine pour le cerveau

Une alimentation saine et équilibrée contribue aussi à la bonne santé du cerveau. «Comme tous les organes du corps, le cerveau a besoin d’un apport suffisant en vitamines et sels minéraux», explique Christian W. Hess. En cas de carences en certains sels minéraux ou vitamines, ses performances baissent sensiblement. Il faut cependant savoir qu’un excès de certaines vitamines peut également lui être néfaste. Vous trouverez les aliments qui sont particulièrement riches en vitamines et sels minéraux bons pour le cerveau dans notre aide-mémoire «Brainfood».

Autres articles sur le sujet: Simple distraction ou davantage? / Mangez futé!

Source: «Tribune du droguiste»
Auteure: Silvia Stähli-Schönthaler
Rédaction: Katharina Rederer et Bettina Epper
Traduction: Claudia Spätig

Nous présentons plus de 70 thérapies.

Les plus lus

autres

Google Advertising