Reconnaître l'urgence cardiaque

Il est primordial que tout le monde puisse identifier les premiers signes indiquant une urgence cardiaque. Voici les symptômes typiques d’alarme. Attention: un infarctus cardiaque se manifeste différemment chez les femmes que chez les hommes!

– En cas d’infarctus du myocarde, l'obstruction d'un vaisseau coronaire interrompt l’approvisionnement en sang du muscle cardiaque. Les raisons qui peuvent expliquer l’apparition d’un infarctus sont essentiellement à chercher dans un mode de vie malsain.

Signaux d’alarme d'infarctus

  • Oppression violente et douleurs dans la poitrine, avec sensation de pincement, de serrement ou de brûlure, souvent associées à une détresse respiratoire et une angoisse de mort.

  • Parfois, irradiation de la douleur dans toute la cage thoracique, vers les épaules, les bras, le cou, le maxillaire inférieur et la partie supérieure de l'abdomen.

  • Symptômes concomitants possibles: visage pâle et blafard, nausées, faiblesse, sudation abondante, détresse respiratoire et pouls irrégulier.

  • La douleur est indépendante des mouvements corporels ou de la respiration et ne cède pas à la prise de dérivés nitrés.

Attention: chez les femmes, les difficultés respiratoires, les nausées, les vomissements et les sensations de pression dans la poitrine sont souvent les seuls signaux d'alarme.

Que faire en cas d'urgence?

Quatre urgences cardiaques sur cinq surviennent à l’extérieur d’un hôpital. Les patients tardent à appeler l’ambulance, en particulier la nuit ou le week-end. De précieuses heures sont ainsi perdues. Les personnes concernées sont traitées médicalement en moyenne seulement quatre à six heures après l’apparition des premiers symptômes. Mais plus l’aide professionnelle fournie est rapide, plus grandes sont les chances de survie du patient. Comment réagir?

  • Appelez l’ambulance au numéro d'urgence 144 (ou le numéro européen 112).

  • Indiquez l'adresse, le nom et l'âge de la victime.

  • Allongez la personne sur un lit, un canapé ou par terre.

  • Surélevez légèrement le haut du corps en plaçant des coussins sous sa tête, sa nuque et son dos.

  • Dégrafez les vêtements trop serrés, cravate, ceinture ou soutien-gorge.

  • La nuit, éclairez la maison, la porte d'entrée et les escaliers.

  • Demandez à un voisin de guider l'ambulance et restez auprès de la victime pour la rassurer.

Ne vous mettez pas au volant

Les gens souffrant d’un infarctus du myocarde sont souvent conduits à l’hôpital par des parents et des amis en voiture. Mais il faudrait éviter de faire cela. En effet, si la personne devait souffrir de fibrillation ventriculaire, un grave trouble du rythme cardiaque pouvant engendrer la mort, seul un défibrillateur peut la sauver et toutes les ambulances en sont équipées. En outre, les secouristes prennent les premières mesures de stabilisation sitôt arrivées, des mesures qui peuvent sauver la vie.

Les sections locales des samaritains organisent des cours de réanimation cardiopulmonaire, de secourisme et d'apprentissage du maniement des défibrillateurs externes pour tous ceux qui veulent connaître les gestes qui sauvent en cas d'urgence.

Sondage

Reconnaissez-vous les signes d'un infarctus?

Veuillez patienter...
Sources: «Tribune du droguiste» / Office fédéral de la statistique, Statistik Schweizerischer Diagnose Index / IMS Health GmbH / Interpharma / Christiane Schittny et Oskar Weiss: «Les règles d’or pour un cœur en bonne santé», Fondation suisse de cardiologie / Enquête suisse sur la santé 2002
Photo: © pixabay.com
Auteurs: Didier Buchmann et Christa Friedli Müller
Rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann