Se protéger de l’air conditionné

Bienheureux celui qui bénéficie d’une climatisation quand il fait chaud. Mais prudence: l'air frais peut dessécher les muqueuses et rendre malade. Comment l’éviter?

– Un climatiseur est certes très pratique: de l’air frais, plus de transpiration. On peut enfin travailler en toute concentration et de manière efficace, super!

Mais la climatisation a aussi des inconvénients. Elle supprime l’humidité de l’air. Cela dessèche la peau, ainsi que les muqueuses des voies respiratoires. Or des muqueuses en bonne santé, par exemple celles des yeux, du nez ou de la gorge, sont très importantes pour les défenses immunitaires. Leur dessèchement ouvre la voie aux virus et aux bactéries. L’organisme devient plus sensible aux infections comme les refroidissements, les problèmes de bronches ou de sinus.

Boire beaucoup et manger équilibré!

Mais il est possible de l’éviter. Le droguiste diplômé ES, Martin von Känel, explique: «Il est primordial de boire beaucoup quand l’air est sec – à savoir au moins deux litres d’eau ou de tisane non sucrée par jour.» Cela permet de compenser les pertes de liquide. Les vitamines et les sels minéraux aussi soutiennent le système immunitaire et veillent au bon fonctionnement de l’organisme.

En droguerie, on trouve aussi différents produits qui aident en cas de troubles dus à l’air climatisé. Conseils du droguiste Martin von Känel:

Les brusques changements de température malmènent le corps

Le système immunitaire n’est pas uniquement affaibli par l’air sec. Un brusque changement entre les températures élevées à l’extérieur et celles bien plus basses à l’intérieur trouble aussi les cellules immunitaires du corps. Cela surcharge également le système cardiovasculaire «particulièrement celui des personnes âgées», précise le droguiste. Les vaisseaux sanguins se dilatent quand il fait chaud. Ils se rétrécissent quand il fait froid. Le corps doit alors sans arrêt adapter la pression sanguine. Conseil de Martin von Känel: «La température intérieure ne devrait pas être inférieure de plus de 8 degrés à celle de l’extérieur. L’adaptation est alors moins pénible pour le corps.»

Soulager les refroidissements

Les éternuements, les maux de gorge et les picotements dans la gorge sont les premiers signes d’un refroidissement. Le droguiste recommande alors un spray spagyrique qui renforce le système immunitaire et agit positivement sur les muqueuses. Les extraits de plantes médicinales qui sont souvent présentes dans un tel spray sont le thuya, le sceau d’or ou/et l’échinacée. Les droguistes préparent des mélanges individualisés en fonction des symptômes.

Bon à savoir: les drogueries proposent différents produits. Selon les troubles, d’autres remèdes peuvent être plus efficaces. N’hésitez pas à demander conseil à votre droguiste.

Auteure et rédaction: Vanessa Naef
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann
Source
  • interview du droguiste diplômé ES Martin von Känel