Enceinte ou non?

Le moment où la femme vérifie si elle est enceinte ou non est un moment intime. C’est donc une bonne chose si le test peut être fait en toute tranquillité à la maison.

– Le test de grossesse fait partie des tests individuels les plus anciens et les plus connus. Un réactif, à plonger dans l'urine, indique si la femme est enceinte ou non. Il réagit à l'hormone hCG (human chorionic gonadotropin) présente dans l'urine et produite par le corps uniquement pendant la grossesse. Le test peut se faire dès le premier jour supposé des règles et cela à n'importe quel moment de la journée. Mais il faut savoir que les premières urines du matin sont plus concentrées.

Les drogueries n’offrent pas seulement un vaste assortiment de tests de grossesse. Elles disposent aussi de toute une série de tests de contraception et d’autres tests de santé à faire chez soi.

Le «Lady-Comp»

La femme prend sa température tous les matins; l'ordinateur calcule alors non seulement la période de l'ovulation, mais la signale même cinq jours avant son début. L'indice de Pearl (qui mesure la fiabilité de la méthode de contraception) est de 0,7, ce qui correspond à une fiabilité de 99,3 % – pourcentage équivalent à celui de la pilule contraceptive et du stérilet.

Le «pearly»

C'est l'équivalent du «Lady-Comp» mais en format de poche, autrement dit idéal à utiliser en déplacement. Les possibilités techniques de cet appareil sont cependant plus réduites que celles de sa «grande sœur».

Le «baby-comp» / le test d'ovulation

Cet appareil aide les parents qui souhaitent avoir un enfant. Il ne signale pas seulement les jours de fécondité mais indique également si l'ovulation a bien lieu régulièrement. Le test d'ovulation est plus ou moins similaire: il s'agit d'un test urinaire qui permet de déterminer s'il y a ou non ovulation.

Coûtant entre 500 et 1000 francs, ces petits ordinateurs semblent un peu chers à l'achat. Mais si l'on fait le compte sur plusieurs années, ils finissent par être plus avantageux que d'autres moyens de contraception comme la pilule ou le stérilet.

Photo: www.JenaFoto24.de/pixelio.de
Auteurs: Katharina Rederer et Didier Buchmann
Rédaction: Katharina Rederer
Traduction: Claudia Spätig
Source
  • «Tribune du droguiste»