Pourquoi les bébés n’ont pas de larmes

Voilà un phénomène étrange: certains bébés pleurent – et ne versent pourtant pas une seule larme. Nul besoin pour les parents de se faire du souci.

– Une larme est un liquide corporel salé sécrété en continu par les glandes lacrymales des humains et des mammifères. Elle sert au nettoyage du sac conjonctival et à l’hydratation et à la nutrition de la cornée. Voilà, simplement dit, la tâche d’une larme. L’écrivain russe Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski s’exprime avec nettement plus de sentiments: «Les larmes nettoient le cœur.» Les bébés pleurent souvent longtemps à vous fendre le cœur mais leurs yeux restent secs. Comment est-ce possible, se demandent de nombreuses mères. Est-ce dû aux canaux lacrymaux qui ne sont pas encore complètement formés chez certains nouveau-nés? Est-ce que la vie émotionnelle des bébés n’est pas encore suffisamment développée pour qu’ils puissent pleurer de peur ou de colère? Ou est-ce même un problème de santé?

Des larmes dès trois semaines

La réponse est un mélange de tout cela. «Les bébés ont très souvent des larmes», explique Roger Lauener, médecin-chef du service pédiatrique de l’hôpital de Suisse orientale de Saint-Gall. Ils en ont besoin pour garder l’œil humide et en bonne santé. La production dans les glandes lacrymales commence déjà au stade d’embryon dans le ventre de la mère. Ces glandes se trouvent du côté externe de la paupière supérieure. De là, le liquide lacrymal coule vers le coin interne de l’œil sur le côté du nez dans le canal lacrymal, puis dans le sac lacrymal et finalement dans le nez. Selon le Dr Lauener, il arrive que les canaux lacrymaux qui dirigent le liquide lacrymal hors des yeux soient bouchés chez les nouveau-nés. C’est pour cette raison qu’on ne voit encore aucune larme, explique Vera Bernet, médecin-cheffe à l’unité de médecine intensive et de néonatalogie de l’hôpital pédiatrique universitaire de Zurich: «Pour pleurer, le bébé a besoin de plus de larmes et la quantité ne suffit pas encore pour cela.» La médecin ne peut pas exactement préciser quand les larmes arrivent: «Mais chez la plupart des petits, cela intervient entre trois et douze semaines.»

Début de la vie émotionnelle

Les gens pleurent quand quelque chose irrite leurs yeux. Par exemple un grain de poussière ou l’odeur âcre d’un oignon. Mais les scientifiques ne sont pas d’accord sur les raisons de ce qu’on appelle les pleurs émotionnels, de joie, de colère et de tristesse. «On ne sait pas encore exactement quelle fonction biologique de telles larmes remplissent et c’est l’objet de controverses», explique Christian Ohrloff, ancien directeur de la clinique universitaire ophtalmique de Francfort-sur-le-Main et porte-parole de la Société allemande d’ophtalmologie dans l’édition digitale de la revue allemande «Apotheken-Umschau». Le moment à partir duquel les sentiments provoquent des larmes varie énormément d’un bébé à l’autre, expliquent les pédiatres Bernet et Lauener. Vera Bernet ajoute concernant le développement émotionnel: «Il débute dans l’utérus déjà.» A partir de trois mois, environ, les bébés commencent à ressentir le stress et la satisfaction qui sont considérés comme des émotions de base, explique Vera Bernet: «Les petits pourront ensuite montrer et ressentir la colère, la tristesse, la joie, la peur et l’intérêt.»

Les parents ne doivent pas se faire de souci s’ils ne voient pas de larmes chez leur bébé. Pas de raison de l’emmener chez le pédiatre, sauf en cas d’inflammation, conseillent les deux médecins. Si les canaux lacrymaux sont bouchés, les bactéries peuvent alors se multiplier à l’intérieur. Les symptômes sont des yeux rougis, gonflés, parfois collés par des sécrétions et parfois aussi de la fièvre.

Conseil de la droguerie: des gouttes oculaires à base d’euphraise se prêtent bien au traitement des légères irritations des yeux.

Auteure et rédaction: Brigitte Jeckelmann
Traduction: Marie-Noëlle Hofmann